Sommaire
Senior Actu

Soleil : le vrai-faux des idées reçues sur la protection solaire selon l’Inpes

Alors que les vacances d’été se rapprochent à grands pas, même si le soleil et la chaleur ne sont pas encore totalement au rendez-vous en cette fin de printemps, l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), vient de lancer une campagne de communication pour favoriser la mémorisation des bons gestes de prévention et permettre aux Français de préciser leurs connaissances. Par ailleurs, une brochure sera également disponible.


Le soleil est indispensable à la vie et à la santé. Il n'est pas dangereux en soi mais notre comportement face à lui peut causer de graves dommages pour la peau et les yeux. Conjuguer certains gestes de prévention permet de profiter des beaux jours en toute sécurité, rappelle l'Inpes.

Les gestes essentiels pour que le soleil reste un plaisir

De mai à août, le rayonnement solaire est très intense. Pour se protéger efficacement des risques solaires, trois réflexes simples et indissociables : éviter de s'exposer entre midi et 16 heures et rechercher l'ombre ; se protéger avec chapeau, lunettes de soleil, t-shirt et crème solaire (appliquée toutes les deux heures et après chaque baignade ou activité sportive) et protéger systématiquement les enfants dont la peau et les yeux sont particulièrement sensibles

Le vrai-faux des idées reçues sur la protection solaire

Véritable phénomène de mode depuis l'apparition des congés payés, le bronzage est apprécié par plus d'un Français sur deux. Voici un vrai-faux du bronzage pour que les idées reçues sur le sujet fondent comme neige au soleil :

« Il est 15 heures : c'est l'heure d'une petite sieste au soleil » Faux
La tranche horaire au cours de laquelle le rayonnement ultra-violet (UV) est le plus fort commence à midi et dure jusqu'à 16 heures. Restez donc au frais ou à l'ombre une heure de plus !

« J'ai déjà mis de la crème ce matin, pas besoin d'en remettre. » Faux
La crème solaire s'applique toutes les deux heures et après chaque baignade. Attention, aucune crème ne filtre totalement les UV du soleil. Même enduit de crème solaire, une partie des UV réussit à traverser la peau. Lorsqu'on augmente le temps passé au soleil, on augmente la quantité d'UV reçue... La crème solaire ne permet en aucun cas de s'exposer plus longtemps au soleil... et on n'oublie pas le chapeau, les lunettes de soleil et le t-shirt !

« Le temps est nuageux. Je continue à mettre de la crème à mon enfant et lui fait garder lunettes, t-shirt et chapeau. » Vrai
Même par temps couvert, les UV passent à travers les nuages et peuvent abîmer votre peau. Les trois réflexes trouvent donc aussi leur place lorsque le beau temps n'est pas au rendez-vous. Les enfants sont particulièrement sensibles au rayonnement UV : protégeons-les davantage.

Une campagne de communication pour informer les vacanciers
L'Inpes lance une campagne de communication pour favoriser la mémorisation des bons gestes de prévention et permettre aux Français de préciser leurs connaissances. Des spots radio et des annonces presse seront diffusés cet été sur les grands réseaux nationaux, les stations indépendantes et dans la presse magazine.

Pour accompagner cette campagne, l'Inpes réédite la brochure « Risques solaires, ce qu'il faut savoir pour que le soleil reste un plaisir » (disponible dans les pharmacies, les offices de tourisme, hôtels, centres de vacances et téléchargeable sur les sites Internet www.inpes.sante.fr et www.prevention-soleil.fr) et propose un quizz pour tester en famille les connaissances des parents et des enfants.
Soleil : le vrai-faux des idées reçues sur la protection solaire selon l’Inpes


Publié le Lundi 21 Juin 2010 dans la rubrique Bien-être | Lu 3670 fois