Sommaire
Senior Actu

Soins palliatifs : le CHR de Metz-Thionville pionnier national

Elevé au rang des priorités de santé par le Président de la République, l'accompagnement de la fin de vie nécessite la création de lits dédiés et d'équipes mobiles intervenant au sein des services ou au domicile des personnes. Le service régional de soins palliatifs du CHR Metz-Thionville, fondé en 1995, répond à cette injonction en ouvrant une seconde unité de dix lits à l'hôpital d'Hayange, établissement situé à une dizaine de kilomètres de Thionville et passé sous sa direction du CHR en juin 2012.


Ce service de proximité vient compléter l'offre diversifiée du CHR qui compte désormais une soixantaine de lits et places de soins palliatifs répartis en deux unités.
 
La première est située à Metz sur le site de Mercy ; une capacité de dix  lits auxquels se rajoutent 29 lits identifiés en soins palliatifs dans les différents services de spécialités, dix places d'hospitalisation à domicile, une équipe mobile et un service d'hospitalisation à domicile et une consultation externe.
 
De son côté, depuis mi-mai 2013, l'unité d'Hayange a accueilli près de trente patients souffrant de douleurs particulièrement intenses et complexe et propose un soutien à leur entourage.
 
Douceur des éclairages, peintures, la décoration des chambres et des lieux communs renforçant le caractère chaleureux et intime des lieux, chambres individuelles avec lits à hauteur variable, salle de bain avec baignoire à hauteur variable, musicothérapie, relaxation. Le patient volontaire trouvera dans cette unité un environnement reposant.
 
L'accueil des proches est aussi prioritaire et sans contrainte horaire. Au coeur de l'Unité, un espace salon et une salle à manger sont réservés aux échanges et réunions amicales et familiales.
 
Les consultations externes (douleur et soins palliatifs), l'équipe mobile de Soins Palliatifs et l'Hospitalisation à Domicile actuellement situées à l'Hôpital Beauregard seront transférées durant l'été 2013 au premier étage de l'Hôpital d'Hayange pour une cohérence de prise en charge.
 
Des valeurs d'humanité et de dignité des personnes en fin de vie animent les professionnels de santé. Dans cette unité, la réflexion médicale porte ainsi sur la maîtrise des symptômes douloureux, sur le bien-fondé de prescrire un examen permettant de mieux adapter le traitement. Seront évités à tout prix les investigations et traitements déraisonnables. Pas question non plus de provoquer intentionnellement la mort. Chaque décision est discutée en équipe, tous les avis sont entendus. L'équipe soignante tient les proches informés en temps réel de l'évolution de l'état du patient.
 
En soins palliatifs, la prise en charge du patient est globale : à la fois physique, psychologique, sociale et spirituelle, les soins palliatifs se distinguent donc d'une médecine de plus en plus spécialisée où l'organe malade est au centre de toutes les attentions. Des bénévoles d'accompagnement sélectionnés et formés interviennent auprès des patients et de leur entourage en coopération avec l'équipe de soins. Ils appartiennent à une association qui a signé une convention type avec l'établissement. Les bénévoles d'aumônerie et les ministres du culte des différentes confessions peuvent intervenir à la demande du patient et de l'entourage.
 
Placée sous la responsabilité du Dr Bernard Wary, chef du service régional de soins palliatifs, l'équipe pluridisciplinaire compte une trentaine de personnes : deux médecins, douze soignants, cinq paramédicaux psychologue, ergothérapeute, kinésithérapeute, diététicienne, onco-diététicienne, sept aides-soignants et de nombreux bénévoles notamment ceux de l'association Pierre Clément.


Publié le Mercredi 3 Juillet 2013 dans la rubrique Santé | Lu 435 fois