Sommaire
Senior Actu

Soins palliatifs : Nora Berra annonce des mesures pour leur développement dans le secteur médico-social et à domicile

Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée des Aînés, s’est rendue à Guyancourt (Yvelines) pour annoncer des mesures dans la cadre du Programme de développement des soins palliatifs 2008-2012, dans le secteur médico-social et au domicile.


Tout d’abord, Nora Berra a rappelé qu’une première étape marquante avait d’ores et déjà été franchie pour instaurer une véritable culture de soins palliatifs dans notre territoire et dans les établissements. En effet, en février dernier, la loi relative à l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie a été définitivement adoptée*.

D’autre part, dans le cadre du programme de développement des soins palliatifs 2008-2012, la ministre a souligné que de nouveaux bénévoles recrutés sont formés chaque année depuis 2008, et ce jusqu’en 2012, à hauteur de 1.5 millions d’euros par an. « Ils ont un rôle essentiel auprès des patients et de leur entourage » souligne le communiqué de la secrétaire d’Etat.

Afin de souligner et de valoriser l’importance de l’entourage de la personne malade ou vulnérable, Nora Berra va par ailleurs organiser le 6 octobre prochain un colloque dédié aux aidants, quelque soit leur situation personnelle, dont l’objectif sera d’instituer une « journée nationale des aidants ». Cette journée devrait « permettre de mieux reconnaître l’action remarquable des centaines de milliers de personnes qui se dévouent au quotidien pour le bien être des malades » affirme encore le communiqué.

Enfin, toujours dans le cadre du programme, la secrétaire d’Etat a annoncé la mise en œuvre effective de cinq mesures :

- Pour une meilleure prise en charge des malades, une formation aux soins palliatifs sera mise en place à destination des soignants de proximité. Ces derniers suivront à partir de la rentrée prochaine une formation à destination des proches des malades en fin de vie vivant à domicile. Deux millions d’euros par an, issus des budgets de la CNSA, seront destinés à ce financement.

- La Société Française de Gériatrie et de Gérontologie a mis en place depuis 2007 2 900 outils de formation (livret, guide pratique, DVD…) aux soins palliatifs et à l’accompagnement de fin de vie, issus du programme « Mobiqual ». L’objectif est aujourd’hui de les adapter aux services de soins à domicile et d’aide à la personne et qu’ils puissent être diffusés auprès des professionnels dès la rentrée prochaine.

- L’absence de possibilité de réaliser des soins infirmiers la nuit est un véritable obstacle au maintien du patient dans l’établissement. L’objectif est de diminuer les allers-retours entre les maisons de retraite et l’hôpital qui contribuent à fragiliser encore davantage les personnes âgées. C’est pourquoi, Nora Berra lance une étude, d’une durée de six mois, sur la prise en charge de soins palliatifs en EHPAD. Cette étude permettra d’établir une comparaison entre les établissements disposant d’une infirmière de nuit, d’astreinte ou exerçant sur place, et ceux qui n’en disposent pas. Réalisée dans les 22 régions de France métropolitaine, elle a pour objectif principal d’améliorer l’offre de soins palliatifs dans les structures médico-sociales et de diminuer les hospitalisations grâce aux astreintes d’infirmière la nuit. Une enveloppe de 50 000 euros sera à disposition de chaque Agence régionale de santé pour mettre en place cette astreinte.

- Pour mieux organiser l’intervention des équipes mobiles au sein des établissements médico-sociaux, il est prévu qu’une circulaire soit envoyée, dans les prochains jours aux Agences régionales de santé mais également aux directeurs d’établissement pour mieux organiser les relations entre l’établissement de santé et l’EHPAD.

- A la fin de l’année 2010, trois maisons d’accompagnement seront expérimentées pour offrir aux patients un lieu qui s’inscrit, au-delà du cadre médical, dans une dimension humaine. 500 000 euros (par an et par maison) permettront d’assurer l’expérimentation des trois maisons pendant deux ans, soit trois millions d’euros au total, issus des crédits d’assurance maladie au titre de l’enveloppe nationale des crédits affectés au fonds d’intervention pour la qualité et la coordination des soins (FIQCS).

« L’ensemble de ces actions est essentiel dans la diffusion d’une culture palliative dans le secteur médico-social. Si beaucoup d’étapes ont été franchies, il faut rester vigilants et poursuivre nos efforts pour améliorer une meilleure prise en charge du patient, car l’accompagnement en soins palliatifs ne peut se concevoir sans une dimension humaine qui unit le patient, les proches et les professionnels » a souligné Nora Berra.

*Cette allocation de 49 euros par jour destinée à l’aidant permettra l’amélioration de la qualité de la fin de vie, pour les malades comme pour leur entourage.


Publié le Mardi 15 Juin 2010 dans la rubrique Social | Lu 2316 fois