Sommaire

Smartcane : la canne nouvelle génération

Elle vient d’être présentée au salon CES de Las Vegas qui, chaque année, dévoile toutes les nouveautés high-tech à venir. La Smartcane, mise au point par une start-up française, permettra de rassurer les personnes âgées grâce à ses capteurs et à sa connectivité. Bref, c’est la canne de demain !


Avec le vieillissement des populations, en France et dans le monde, la canne a de fortes chances de devenir à l’avenir, un objet de plus en plus courant… Mais pas toujours simple de sauter le pas et de s’armer d’un tel accessoire -toujours très connoté « handicap »- pour sortir dans la rue. Pourtant la canne permet d’éviter de nombreuses chutes et de rassurer ceux qui l’utilisent lors de leur marche.
 
Bien consciente de cette problématique, une start-up française de Saint-Etienne, a mis au point avec  « le » spécialiste de la canne traditionnelle Fayet, la Smartcane, qui préfigure sans aucun doute, la canne de demain.
 
En effet, cet accessoire embarque dans son pommeau, des capteurs de mouvement qui détectent les comportements ou gestes inhabituels ou anormaux et notamment les chutes. La canne est aussi équipée d’une puce mobile et permet une localisation GPS. La Smartcane est également « intelligente ».  
 
En cas de souci, le système Dring se connecte au réseau GSM pour alerter les aidants, et utilise le GPS pour une localisation précise. Il est autonome et n’a pas besoin d’être associé à un autre objet pour fonctionner. Enfin, une gestion optimisée et innovante de l’énergie permet une autonomie de plusieurs semaines tout en optimisant la taille du système.   
 
Ce nouveau produit devrait être commercialisé au 3ème trimestre 2017. Au-delà de cette canne connectée, soulignons également une grande tendance : celle des cannes design et colorées qui ont fait leur apparition sur le marché depuis quelques années et qui visent à rendre plus « sexy » cet accessoire pour personnes à mobilité réduite.
 
Grande source de danger pour les personnes âgées et d’inquiétude pour leurs proches, les chutes représentent les deux tiers des décès accidentels chez les plus de 65 ans. Les chutes marquent également le franchissement de nouvelles étapes dans la dépendance liée à l’âge. Alors que l’Insee prévoit d’ici 2040 l’arrivée de 375.000 personnes âgées supplémentaires en maisons de retraite médicalisées, le problème risque de s’accentuer dans les années à venir…

Publié le Vendredi 6 Janvier 2017 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 3873 fois



Commentez cette information