Sommaire
Senior Actu

Shopping sur Internet : les seniors dépensent plus que la moyenne

Arrivés discrètement sur Internet, les seniors occupent désormais une place primordiale dans l’e-commerce. Aujourd’hui ils sont onze millions de Français âgés de 50 ans et plus à surfer sur Internet et parmi eux, 9,2 millions font leurs achats en ligne, représentant ainsi 48% (15 milliards d’euros) des dépenses annuelles totales des Français sur le web et 37 % des cyberacheteurs de l’Hexagone (27,3 millions).


La nouvelle étude commanditée par Kelkoo et réalisée par l’institut LH2, révèle donc que les achats en ligne des seniors représentent 39% ou 1.644 euros de leur budget annuel de consommation courante (4.248 euros) –soit 36% (436 euros) de plus que la moyenne française évaluée à 1 208 euros par an.

D’ici les dix prochaines années, les Français âgés de 50 à 70 ans vont devenir des acteurs incontournables de la consommation en ligne. Un tiers de la population française (23,5 millions) a déjà plus de 50 ans et les prévisions révèlent une croissance de la population senior de l’ordre de +1,1 % par an jusqu’en 2020.

Globalement, le niveau de vie des seniors est aujourd’hui quasi-similaire à celui de la population active, avec un revenu annuel moyen de 21.540 euros pour un retraité contre 21.760 euros pour un actif. Et d’ici 2015, la consommation des 50 ans et plus devrait représenter plus de 50% du marché global, avec un budget principalement dédié aux dépenses de santé, à l’alimentation, aux assurances ou encore à l’équipement de la maison.

Aujourd’hui, pas moins de 61% des 60–69 ans disposent d’un ordinateur à domicile. Un taux d’équipement important en regard de celui de la population française totale estimé à 76%. Ainsi, les 50 ans et plus sont onze millions à utiliser Internet, représentant 30% des internautes. Ce sont eux qui ont connu la plus forte progression en nombre de cyberacheteurs au cours des douze derniers mois avec une croissance de 14% pour les 50-65 ans et de 73% pour les plus de 65 ans. L’arrivée massive des smartphones sur le marché français a probablement accéléré ce phénomène, 7% des acheteurs seniors ayant déjà visité un site marchand à partir de leur téléphone mobile.

Même s’ils étaient déjà internautes depuis plusieurs années, les seniors transforment depuis peu leurs simples visites sur le net en achats. Si 56% d’entre eux déclarent acheter en ligne depuis cinq ans et plus, ils sont 27% à consommer sur Internet depuis deux à cinq ans et 1,1 millions de seniors, soit 12%, ont réalisé leur première transaction sur le web depuis moins de six mois. Une fois franchi le cap du premier achat, les seniors se montrent de fervents cyberacheteurs, aussi fidèles que réguliers : 30% d’entre eux achètent une à trois fois par mois sur Internet et 6% passent commande au moins une fois par semaine.

Les seniors plébiscitent les loisirs sur Internet et surtout l’achat de voyages

Parmi la multitude d’offres en ligne, les seniors plébiscitent en premier lieu les produits de loisirs : globe-trotters en herbe, huit seniors sur dix (79%) achètent des voyages sur Internet, avant des produits culturels (68%), des produits high-tech (52%), des vêtements (50%), de l’électroménager (49%), des places de spectacle (47%) ou des produits de beauté et de santé (39%).

Toutefois, les seniors semblent préférer les commerces de proximité pour certaines catégories de produits. En effet, ils ne sont que 32% à déclarer acheter des jouets, et moins encore en ce qui concerne des fleurs ou encore du vin sur le net.

A l’opposé, les produits financiers (placements, actions) proposés en ligne semblent encore effrayer les cyberacheteurs seniors qui sont 39% à les refuser catégoriquement. Dans le même temps, trois cyberacheteurs seniors sur dix (29%) déclarent ne jamais acheter de denrées alimentaires en ligne, très probablement du fait de leur aspect périssable.

« Les seniors représentent aujourd’hui une catégorie de consommateurs à part entière pour les e-commerçants et ce pour deux raisons majeures. Premièrement, c’est parmi ces internautes que le nombre de cyberacheteurs progresse le plus rapidement et 9,2 millions de seniors profitent déjà de la simplicité et de la rapidité d’Internet pour réaliser leurs achats », souligne Nicolas Jornet, directeur de Kelkoo France. « Deuxièmement, les seniors sont de gros consommateurs sur la toile avec un panier Internet annuel de 36% supérieur à la moyenne nationale française, soit 436 euros par an de plus. Attentifs à l’évolution de leur clientèle, les cybermarchands vont devoir adapter leurs offres de produits et de service pour répondre au mieux aux attentes de ces nouveaux acheteurs ».

Les seniors recherchent avant tout à faire des économies sur Internet

Parmi les motivations des seniors à acheter en ligne, 52% d’entre eux recherchent des produits moins chers. En effet, grâce à leurs achats sur internet, ils estiment gagner ainsi 40 euros par mois, soit une économie annuelle de 480 euros, ce qui représente 11% sur leur budget annuel de 4.248 euros consacrés à la consommation courante.

Derrière le prix, d’autres facteurs entrent en compte dans la décision d’achat Internet des seniors, tels que la possibilité de gagner du temps (36%) ou encore de trouver des produits indisponibles à proximité de leur domicile (27%). Pour près d’un senior sur quatre (23%), la possibilité de se faire livrer chez soi est également un critère important.

Les seniors sont prudents sur Internet

Quand les seniors se mettent à faire des emplettes virtuelles, ils ont particulièrement besoin d’être rassurés. On observe ainsi une forte préférence des seniors pour les sites de marques ou des magasins à forte notoriété (78%), alors qu’ils sont moins de la moitié (44%) à commander sur des sites discount de vente en ligne, d’enchères comme eBay (38%) ou encore de vente entre particuliers (37%).

Besoin d’être confortés en permanence et loin de réaliser des achats compulsifs ou à l’aveuglette, près d’un tiers (31%) des seniors cyberacheteurs déclare préférer faire leurs achats sur des sites recommandés par des comparateurs de prix comme… Kelkoo.

Les « seniornautes » ne se sont pas seulement convertis à l’achat en ligne, mais ils ont également adopté les nouveaux comportements de la recommandation sur le net. Ainsi deux tiers d’entre eux (65%) consultent régulièrement les avis d’internautes lorsqu’ils effectuent des achats en ligne et seulement 6% déclarent ne « jamais » lire d’avis.

Mais les seniors cyberacheteurs ne se contentent pas de la seule consultation de commentaires, ils deviennent eux-mêmes relais d’opinion. Ainsi, un cyberacheteur senior sur deux a déjà partagé ses expériences d’achat sur des forums et publié un avis sur Internet, comparé à la moyenne de deux sur trois pour l’ensemble de la population internaute française.

« Si les seniors sont déjà nombreux à consommer en ligne, ils sont aussi plus de quatre millions à partager leur expérience d’achat avec les autres internautes et peuvent, via leurs avis, faire et défaire la réputation d’un site », ajoute encore Nicolas Jornet. « Une évolution des comportements que les webmarchands doivent prendre en considération s’ils souhaitent pouvoir répondre au mieux aux attentes de ces nouveaux e-influenceurs, qui devraient représenter plus de 50% des dépenses en ligne en France à l’horizon 2015 ! ».
Shopping sur Internet : les seniors dépensent plus que la moyenne

Les conseils de Kelkoo pour acheter en toute sécurité sur Internet

1. Rencontrer des associations qui accompagnent les seniors dans leurs premiers pas sur Internet et proposent des cours d’initiation pour tous les niveaux. Beaucoup de bibliothèques offrent également des initiations aux débutants.

2. Opter pour le paiement contre-remboursement ou par chèque, si l’on hésite à utiliser sa carte bleue pour ses achats en ligne. Les banques proposent également la « e-carte bleue » qui génère un code unique à chaque transaction.

3. Faire ses achats sur des sites de confiance, et privilégier des sites reconnus ou recommandés par ses proches. Il est aussi possible de passer par un guide de shopping tel que Kelkoo. Tous les sites référencés sont vérifiés par l’équipe, gage de qualité et de confiance.

4. En cas de problème, se faire aider par un service de médiation qui peut intervenir pour trouver une solution à l’amiable. Ex. : e-litige.com

5. Vérifier que le marchand a publié ses coordonnées complètes ainsi qu’un numéro de téléphone sur le site car c’est obligatoire.

6. Faire attention à ce que son ordinateur soit protégé par un logiciel anti-virus à jour et un pare-feu. Eviter également de renseigner ses coordonnées bancaires sur un ordinateur public, comme dans un cyber café.

7. Imprimer les CGV et le reçu de la transaction au moment de la commande. En cas de litige, s’en servir comme preuve d’achat.

8. Vérifier régulièrement ses relevés de compte et communiquer toute anomalie à sa banque. En cas de fraude, il est possible de se faire rembourser.

9. Veiller à ce que la transaction soit sécurisée : un petit cadenas fermé en bas à droite du navigateur et l’adresse mail qui commence par « https:// » indiquent que la transaction est bel et bien sécurisée.


Publié le Mercredi 9 Mars 2011 dans la rubrique Consommation | Lu 4710 fois