Sommaire
Senior Actu

Sexualité et problèmes cardiaques : quand et comment reprendre une activité ?

L’activité sexuelle est une part importante de la qualité de vie et préoccupe les patients et leurs partenaires après une maladie cardiaque. A l’occasion de la Saint Valentin, la Fédération Française de Cardiologie vient donc de mettre en place une page « sexualité » enrichie de conseils et d'informations pratiques.


Sexualité et problèmes cardiaques : quand et comment reprendre une activité ?
A la sortie de l’hôpital, plusieurs facteurs entravent la santé sexuelle dans le couple : une légère dépression et une fatigue qui freinent l’envie sexuelle, certains médicaments qui ont une incidence sur la fonction sexuelle et la peur que l’activité sexuelle entraîne une autre crise cardiaque... Heureusement pour la majorité des patients, cet épisode ne dure pas et la vie sexuelle du couple reprend son cours avec le temps…
 
Mais il reste encore, pour certains patients, un grand nombre de difficultés à surmonter pour faire face à l’irruption brutale de la maladie avec l’incertitude et la crainte de pouvoir, ou pas, reprendre une activité sexuelle en toute sérénité.
 
D’un point de vue cardiaque, la relation sexuelle, comme toute autre activité physique, augmente le rythme cardiaque et la tension artérielle. Cette activité est souvent comparée à une marche de trois à six kilomètres à l’heure sur une surface plane ou à 20 marches d’escalier montées en 10 secondes. Naturellement, il convient de tenir compte des différents facteurs physiques de la personne cardiaque et donc de consulter le cardiologue, ou son médecin de famille avant de reprendre une activité sexuelle.
 
Les 7 règles de la Fédération Française de Cardiologie à respecter pour reprendre une vie sexuelle en toute sécurité :

1/ Modifier son hygiène de vie : activité physique régulière et arrêt du tabac,

2/ Ne jamais arrêter seul son traitement face à des troubles sexuels,

3/ Ne pas hésiter à en parler à son médecin,

4/ Diminuer sa consommation d’alcool,

5/ Perdre du poids si nécessaire,

6/ Diminuer ou arrêter les anxiolytiques, somnifères… qui entravent la libido,

7/ Penser à dépister une apnée du sommeil qui perturbe la sexualité.
 
Pour tous les couples touchés par un accident cardiovasculaire, la communication est essentielle pour reprendre, dès que cela est possible, une vie sexuelle épanouie. Un témoignage de tendresse par des petits gestes simples au quotidien (se tenir la main, s’embrasser, enlacer son partenaire…), l’attention portée à l’autre sont très importants pour aider le couple à retrouver une activité sexuelle épanouie.
 
Si le couple est toujours en souffrance, l’accompagnement par un psychologue ou surtout un sexologue peut lever les craintes sur les malaises physiques et sur les éventuels effets secondaires des médicaments tout en redonnant confiance. Certains traitements peuvent aussi faciliter la relation sexuelle chez l’homme après l’avis favorable du cardiologue.
 
D’une manière générale, le cardiologue recommande d’attendre jusqu’à six semaines avant de reprendre les activités sexuelles. Après cette période de rétablissement, le risque de crise cardiaque pendant l’activité sexuelle est faible. De fait, il est moindre que celui de se mettre en colère. Alors faites l’amour pas la guerre… « Ce risque diminue encore si la personne pratique une activité physique régulière (en particulier après la rééducation) et si elle prend son traitement cardiovasculaire protecteur sans jamais l’oublier » remarque de son côté le professeur Claire Mounier Vehier, vice-présidente de la FFC.
 
Toutes les informations sur le site : www.fedecardio.org


Publié le Vendredi 23 Janvier 2015 dans la rubrique Bien-être | Lu 2587 fois