Sommaire
Senior Actu

Sens et vieillissement : le point suite au 10ème Congrès Mondial de Médecine Anti-âge

A l’occasion du 10ème Congrès Mondial de Médecine Anti-Âge qui s’est tenu fin mars 2012 à Monaco, dans le sud de la France, des scientifiques venus de tous les pays du monde ont fait le point sur les différentes prises en charge du vieillissement et les nouvelles techniques anti-âge. Parmi les thématiques abordées cette année, l’évolution des sens et le vieillissement.


Le vieillissement des sens est bien connu en ce qui concerne l’audition ou la vue. Mais nos sens apparaissent de plus en plus comme des marqueurs subtils et des signes avant-coureurs de maladies. De nos jours, nous apprenons à les discerner et à nous en servir pour prédire ou prévenir certaines maladies.

En ce qui concerne la voix, des techniques modernes permettent de garder son timbre et sa qualité loin dans l’âge. Par ailleurs, on sait aussi depuis peu que le timbre de voix varie en fonction du taux d’hormones (variations au cours du cycle féminin, avec une harmonie autour de l’ovulation et une « dysharmonie » au moment des règles).

La ménopause et l’andropause sont des périodes de modifications profondes des harmoniques de la voix, ce qui signifie que la communication est modifiée, modulée ; ces signes discrets à l’œil nu, sont très bien perçus par le cerveau.

On a pu montrer que dans certaines maladies neurodégénératives, comme la maladie de Parkinson, l’olfaction et le goût, étaient atteints très tôt, bien avant des signes cliniques (80% des cas). De plus, ces altérations augmentent quand la maladie progresse. Le goût et l’olfaction semblent de fait, très corrélés aux altérations cognitives.

Enfin, on sait aussi maintenant que certaines odeurs sont caractéristiques de certains cancers par exemple… Nous devrions voir arriver, dans un futur proche, des appareils capables de détecter précocement certains cancers par des odeurs. On le fait déjà pour la détection du cancer de la prostate avec des chiens reniflant les urines... C’est vrai également pour le cancer colorectal ou le cancer de l’ovaire.


Publié le Mardi 24 Avril 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1716 fois