Sommaire
Senior Actu

Seniors vs jeunes : vers un conflit des générations compte tenu du ralentissement économique ?

Le monde vit actuellement, probablement, l’une de ses crises financières les plus graves. Dans ce contexte économique pour le moins morose, voire inquiétant, la société d’étude Senior Strategic, spécialisée sur le marché des seniors a réalisé une enquête portant sur : quel héritage les baby-boomers laisseront-ils aux jeunes générations ? Les jeunes réussiront-ils à prendre leur place? Voici, les principaux enseignements de cette étude.


Ainsi, selon cette enquête de Senior Strategic réalisée par téléphone auprès d'un échantillon de plus de 1.200 personnes représentatif de la population française âgée de 18 à 65 ans, « les jeunes estiment que la vie est plus difficile aujourd’hui que du temps de leurs parents ».

D’un point de vue économique, 91% pensent que l’on peut plus facilement s’endetter aujourd’hui et une majorité estime aussi qu’il est plus difficile de nos jours, de se trouver un travail motivant, d'avoir un niveau de vie confortable, d’avoir confiance en l’avenir et de fonder une famille. En fait, plus de la moitié (51%) des jeunes pensent qu’ils seront moins riches que les baby-boomers.

A noter également que les jeunes dressent un bilan négatif de l’héritage laissé par les 50-64 ans. Une majorité (78%) d’entre eux reproche aux baby-boomers de leur laisser une planète polluée. Plus des trois-quarts (77%) les accusent de leur faire payer la dette publique qu’ils ont créée. Enfin, plus de la moitié (55%) estime que leurs aînés laissent la France en pire état que lorsque ces derniers en ont hérité.

En ce qui concerne les relations familiales, plus des deux-tiers (68%) des jeunes déclarent que leurs parents sont moins ouverts d’esprit. Ils pensent cependant, en majorité, que leurs parents étaient plus idéalistes et plus contestataires qu’ils ne le sont eux-mêmes.

De leur côté, les baby-boomers sont également critiques à l’égard des jeunes… Ainsi, pour les 50-64 ans, les jeunes d’aujourd’hui sont moins motivés à travailler (52%), manquent de respect envers l’autorité (69%). Enfin, ils trouvent que les 18/30 ans sont plus égoïstes qu’eux à 63% et ont perdu le sens des valeurs collectives (62%).

« Même si un conflit ouvert entre les générations est peu probable, les tensions entre les générations risquent d'augmenter avec le ralentissement économique », explique Frédéric Serrière, président de Senior Strategic. « Les jeunes sont moins aisés que leurs parents mais une partie des baby-boomers risquent également de connaître des difficultés économiques dans les prochaines années ».
Seniors vs jeunes : vers un conflit des générations compte tenu du ralentissement économique ?


Publié le Mardi 30 Septembre 2008 dans la rubrique Intergénération | Lu 6926 fois