Sommaire
Senior Actu

Seniors : votre capital santé préservé grâce à une alimentation saine et équilibrée

Maladies cardiovasculaires, cancers, diabète … touchent de plus en plus la population française des 50 ans et plus. Or, les dernières études montrent qu’une alimentation équilibrée permettrait de prévenir l’apparition ou l’aggravation de processus comme la diminution des défenses immunitaires, l’ostéoporose, et de maladies liées à l’âge comme la cataracte ou le cancer.


Se préserver des cancers

En France, les données scientifiques consensuelles actuellement disponibles sur le rôle des facteurs nutritionnels dans le développement de la plupart des cancers montrent qu'une alimentation diversifiée et équilibrée pourrait réduire d’environ 100 000 cas le nombre de cancers par an (soit 30 à 40% des cas).

Par « alimentation diversifiée et équilibrée », on entend le fait : de privilégier la consommation de cinq fruits et légumes par jour ; de limiter la consommation de boissons alcoolisées et d’associer équilibre nutritionnel et pratique d'une activité physique, dans le but d’éviter la surcharge pondérale.

Riches en eau (et donc peu caloriques) et gorgés de substances nutritives intéressantes comme les antioxydants (sélénium), les vitamines (A, E, D), les isoflavones, les fibres ou encore les phytostérols, les fruits et légumes verts sont en effet les premières armes anticancers à la portée de chacun.

La consommation régulière et quotidienne de 400 à 800 grammes de fruits et légumes réduit ainsi le risque de certains cancers, en particulier ceux des voies aéro-digestives supérieures (œsophage, cavité buccale, larynx et pharynx), de l'estomac, du poumon et du côlon-rectum. Au total, on estime ainsi que la seule consommation de cinq fruits et légumes par jour pourrait éviter jusqu'à 20% des cancers (Source : Institut National du Cancer).

Se préserver des maladies cardio-vasculaires

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France, de même que dans l’ensemble des pays développés. Elles touchent en effet 29% des hommes et 36% des femmes.

Si certains facteurs de risque qui exposent à ces maladies sont inhérents au cycle de vie (âge et sexe), les plus importants sont associés à l’évolution des modes de vie.

Excès de cholestérol, hypertension, tabac, alimentation et sédentarité constituent ainsi les principaux facteurs de risque… sachant qu’une trop grande sédentarité, associée à une alimentation trop riche en graisses saturées (notamment d’origine animale), est déjà pour partie responsable d’un taux de cholestérol élevé !

Se préserver du « diabète de la maturité »

On estime aujourd’hui à 1,5 million le nombre de Français qui souffrent du diabète de la maturité – ou de type 2.

Parmi cette population, beaucoup ignorent que trop de sucre circule dans leur sang car le diabète de la maturité n’est souvent détecté qu’entre 60 et 65 ans, à l’occasion d’un bilan sanguin.

Le diabète de type 2 est associé à une surcharge pondérale dans 60% des cas, à une hypertension artérielle dans 50% et à un taux de cholestérol trop élevé dans plus de 30%.

Si les habitudes de vie n’évoluent pas et si le dépistage n’est pas mis en place dès 45 ans, on estime à 2,5 millions le nombre de diabétiques de type 2 à l’horizon 2025.

Se préserver de l’ostéoporose

Les femmes de plus de 50 ans sont les plus touchées par l’ostéoporose, le principal facteur de risque étant la ménopause. Mais d'autres facteurs doivent également être considérés chez les hommes et les femmes : une alimentation pauvre en calcium, le manque d'exercice physique, la consommation d'alcool ou le tabac.

Si le capital osseux se constitue à 90% dans la petite enfance et durant l'adolescence, il est par la suite important de surveiller son apport en calcium (à raison de 1200 mg par jour au-delà de 60 ans) et en vitamine D (10 à 15 mg par jour). Un minimum d'activité physique, comme la marche, permet par ailleurs de renforcer les muscles et la densité minérale osseuse.

L’intégrité du squelette est ainsi maintenue, limitant les risques d’ostéoporose ainsi que de chute et de fracture, car l’équilibre est davantage préservé.


Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée ?

- Cinq portions de fruits et légumes par jour
- Du pain, des céréales, des féculents, des pommes de terre ou des légumes secs à chaque repas
- Du lait et des produits laitiers 3 fois par jour
- De la viande (rouge ou blanche), du poisson, des fruits de mer ou des œufs 1 à 2 fois par jour
- Une consommation maîtrisée de matières grasses ajoutées, et de préférence d’origine végétale (olive, colza…) ; idem pour le sel
- Une diminution des produits sucrés, et surtout des produits sucrés et gras (pâtisseries, crèmes desserts…)
- Au moins 1,5 litre d’eau par jour et au moins une demi-heure de marche par jour, rapide ou à son rythme !

Article réalisé en partenariat avec Hero, spécialiste des desserts de fruits sans sucres ajoutés



Publié le Jeudi 18 Mai 2006 dans la rubrique Nutrition | Lu 10191 fois