Sommaire
Senior Actu

Seniors : trouver chaussure à son pied !

La Fédération Française de la Chaussure (FFC) vient de présenter les résultats de trois années de travail qui ont porté sur la chaussure senior… Goûts des quinquas et plus, contraintes techniques, nouvelles technologies, etc. Le but ? Mieux connaitre l’évolution du pied avec l’âge et adapter l’offre aux besoins et desiderata de cette clientèle en pleine expansion !


Seniors : trouver chaussure à son pied !
Globalement, cette étude montre qu’il n’y a pas d’évolutions flagrantes au niveau des mensurations des pieds chez les seniors par rapport aux pieds mesurés à l’âge adulte. Seule la largeur du talon  augmente légèrement (chez les deux sexes). En revanche, on constate une diminution de l’épaisseur de l’épiderme, ce qui impacte la sensibilité ressentie. Ainsi, plus de la moitié des 50/80 ans déclare avoir les pieds sensibles, mais ceci n’est pas vraiment nouveau. D’autres études, l’indiquaient déjà.
 
Selon le cabinet Prodergo, spécialisé en ergonomie de conception de produits : les chaussures femmes avec talons compensés entrainent une diminution de la vitesse de marche et de l’amplitude du pas. Et les chaussures à lacets pour hommes permettent d’améliorer le maintien du pied et d’augmenter la vitesse de marche sur le plat et en montée/descente.
 
Globalement, ces seniors insistent sur d’autres facteurs à prendre en compte : par exemple, les chaussures à semelles trop plates sont jugées comme un facteur augmentant la fatigue, notamment en situation de piétinement. D’autre part, un inconfort apparait lorsque le talon n’est pas suffisamment maintenu du fait d’un mouvement de va et vient dans la chaussure. Une stabilité et une adhérence minimales sont attendues avec un talon suffisamment large. Enfin, un bon maintien du pied semble déterminant dans la perception du confort : des lacets, mais aussi une voute plantaire marquée et bien dessinée. 
 
Dans ce contexte, un laboratoire a testé les paramètres suivants auprès d’une centaine de seniors : un talon de 3cm de cambrure ; une tige haute et différentes conditions pour les semelles amovibles de la chaussure (première à picot ou première avec voûte plantaire). Le but étant de tester la locomotion et l’équilibre lors du port de ces chaussures, par rapport à une chaussure « de référence ». Au final, un talon de 3 cm serait le maximum pour les seniors. En effet, on observe de légères modifications d’équilibre et de locomotion au-delà de cette taille.
 
D’autre part, concernant la « première à picots », les résultats mettent en avant un effet positif des picots sur la sensibilité du pied ainsi que sur la stabilité. Ces semelles permettent un meilleur équilibre. Attention cependant à l’espacement des picots : trop espacés, ils apportent plus de douleurs que de bénéfices !  
 
Enfin, une équipe de stylistes a identifiés quatre grandes tendances en matière de style « senior » : les « soft urbains », les « tayloring », les « graphique absolu » et les « happy glamour » avec pour chaque segment, des inspirations générales, des couleurs, des matières, des finitions, etc.


Publié le Vendredi 24 Avril 2015 dans la rubrique Consommation | Lu 3056 fois