Sommaire
Senior Actu

Seniors, retraités, aînés, vieux, etc. Quelles sont les perceptions des plus de 50 ans ?

Alors que la population des plus de 50 ans est de plus en plus hétérogène du fait du vieillissement de la population, l’ensemble des acteurs (entreprises de services, acteurs publics, media…) s’adressant à cette population s’interroge de plus en plus sur la manière de s’adresser à eux et notamment de les nommer. Le très intéressant sondage TNS Sofres-Logica réalisé pour le mensuel Notre Temps permet de connaître les termes utilisés et souhaités pour nommer les plus de 50 ans.


« Seniors », « retraités », « personne âgées »… : comment les plus de 50 ans souhaitent-ils être appelés dans les media ? La réponse varie beaucoup en fonction de l’âge :
- Les quinquagénaires - qui travaillent pour la majeure partie - préfèrent nettement le terme « seniors » (pour 39% d’entre eux), plus dynamique ;
- Les sexagénaires sont, eux, partagés entre « seniors » (53%) et « retraités » (50%) ;
- Les septuagénaires choisissent en premier « retraités » (48%), mais un certain nombre d’entre eux apprécie aussi « personnes âgées » (37%) ;
Enfin, les plus de 80 ans mettent loin devant les autres le terme « personnes âgées » (52%).

Autrement dit, le terme « seniors » interpelle finalement peu les individus entre 70 et 79 ans et plus du tout ceux de 80 ans ou plus. Le terme « retraité » est laissé de côté par les quinqua actifs. Et « personnes âgées » ne concerne pas les moins de 70 ans.

Et dans la vie courante, quelles sont les appellations les plus utilisées ?
Les appellations varient en fonction du contexte : les termes qui devraient être utilisés dans les media et ceux qui le sont réellement au quotidien par les Français ne sont pas les mêmes.

Ainsi, le terme « seniors » qui est apprécié comme on l’a vu en tant "qu’appellation officielle" est en fait peu utilisé par les Français (seulement par 16%), tout comme « aînés » (9%), « vétérans » (3%) et « baby-boomer » (aucun répondant ne cite cette appellation).

Les appellations les plus utilisées sont les consensuels « personnes âgées » (67%) et « retraités » (55%), devant « vieux » ou « anciens » (33% chacun), le premier l’étant surtout par les jeunes (pour 63% d’entre eux) et le second dans les zones rurales (43%).

A quel âge chaque appellation correspond-elle ?
Au-delà de l’utilisation de ces appellations, que signifient-elles pour les Français ? A quel âge correspond chacune d’elles ? Les Français, interrogés sur la question, estiment :
- qu’un baby-boomer est une personne d’environ 56 ans ;
- qu’un aîné est une personne d’environ 58 ans ;
- qu’un senior est une personne d’environ 61 ans ;
- qu’un vétéran est une personne d’environ 68 ans ;
- qu’un ancien est une personne d’environ 72 ans ;
- qu’une personne âgée est quelqu’un d’environ 74 ans ;
- ...et qu’un vieux a environ 76 ans.

Mais le sens de ces appellations est très relatif : on n’associe pas forcément le même âge à chaque appellation selon l’âge que l’on a soi-même, et les deux varient souvent de manière corrélative. Par exemple, pour un jeune de moins de 25 ans, un « vieux » a 69 ans, alors que pour un individu entre 25 et 34 ans il a 74 ans, pour un individu entre 35 et 49 ans il a 77 ans et pour ceux qui ont plus de 50 ans il a 80 ans.

Si cette remarque se vérifie aussi pour les appellations « ancien », « personne âgée », « aîné » et « vétéran », « baby-boomer » et « senior » sont compris en revanche de manière plus homogène quel que soit l’âge que l’on ait.

Enquête réalisée par TNS Sofres / Logica pour Notre Temps en face-à-face au domicile des interviewés, auprès d'un échantillon de 1 450 personnes représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, comprenant 910 individus âgés de plus de 50 ans afin de disposer d’effectifs suffisants pour l’analyse de cette cible.


Publié le Vendredi 9 Octobre 2009 dans la rubrique Société | Lu 6513 fois