Sommaire
Senior Actu

Seniors et apprentissage des langues : tour de Babbel

Selon une récente étude réalisée par l’Ifop pour le compte de la société Babbel (il s’agit d’une application* d’apprentissage des langues), une large majorité des seniors (85%) se dit encore capable d’apprendre une langue étrangère et la quasi-totalité estime que c’est l’une des meilleures façons de rester alerte mentalement. Ce qui n’est pas tout à fait faux.


Seniors et apprentissage des langues : tour de Babbel
De nos jours, de plus en plus de seniors voyagent en solos. Sans l’assistance d’un tour-opérateur. Cela signifie plus de libertés, plus de découvertes, plus d’indépendance… Mais cela demande aussi la pratique d’une ou deux langues étrangères. En effet, pas simple de partir à l’autre bout du monde sans au moins, parler l’anglais…
 
Une étude réalisée par l'Institut de recherche Rotman (spécialisé dans les travaux sur le cerveau) montre que les personnes bilingues qui utilisent leurs deux langues tout au long de leur vie peuvent retarder l'apparition de maladies neurodégénératives de plusieurs années. Ce phénomène pourrait s'expliquer, selon ces scientifiques, par l'effort supplémentaire qui est demandé au cerveau pour pratiquer une langue étrangère. D'où l'intérêt d'apprendre un nouvel idiome, même quand l'âge de la retraite approche… C'est bon pour le cerveau et c'est pratique en voyage.
 
Selon cette étude d l’Ifop, non seulement une majorité de seniors se dit tout à fait capables d’apprendre une langue, mais leurs performances d’apprentissage montrent aussi qu’ils disposent de certains atouts que l’on acquiert qu’avec les années… Représentant plus d’un tiers (tout de même) de ses utilisateurs en France, Babbel a étudié la façon dont apprennent les aînés…
 
Comme le souligne  Markus Witte, directeur de la plate-forme d’apprentissage : « nous sommes ravis de constater que nos utilisateurs de plus de 45 ans montrent d’excellents résultats en plus d’un talent tout particulier à autoréguler leur apprentissage. Par exemple, ils enclenchent plus volontiers la fonction « outil de révision » qui permet de revoir les points ayant posé difficulté. Et ils sont plus assidus dans leurs révisions : 40% d’entre eux vont systématiquement jusqu’au bout de leurs révisions, contre 26% des 18-35 ans ».
 
Agée de 65 ans, Michèle enchaîne les activités et apprécie particulièrement les nouvelles possibilités de l’apprentissage en ligne : « Depuis que je suis à la retraite, je n’arrête pas ! Ce que j’aime le plus chez Babbel, c’est sa flexibilité : je peux apprendre où je veux et quand je veux. Cela me permet d’aller à mon rythme. Je peux travailler mon espagnol tous les jours, tout en faisant travailler ma mémoire très régulièrement. La combinaison idéale ! »
 
*14 langues disponibles sur mobile, tablette et ordinateur (sur iOS et Android).


Publié le Mardi 16 Décembre 2014 dans la rubrique Culture | Lu 2164 fois