Sommaire
Senior Actu

Seniors écolos : quand les plus de 50 ans oeuvrent pour la sauvegarde de la planète

Après moi le déluge ! Une phrase qui ne veut pas dire grand-chose aux yeux des « green seniors » (seniors verts en français). En effet, depuis quelques années des associations de retraités écolos travaillent de concert à la sauvegarde de la planète. De fait, les changements climatiques nous concernent tous… Même si les enfants de l’an 2000 risquent a priori d’être plus concernés par l’état de la planète que les seniors… Cependant, cela n’empêche pas certains aînés de s’inquiéter de l’avenir de notre terre… Peut-être parce qu’ils se sentent en partie responsables de cette situation, ou plus simplement, parce qu’ils espèrent laisser un monde « vivable » -tel qu’ils l’ont connu étant jeunes- à leurs descendants…


Seniors écolos : quand les plus de 50 ans oeuvrent pour la sauvegarde de la planète
Le changement climatique représente une menace réelle qui doit être prise en compte dès aujourd’hui.

Pas un jour sans qu’une nouvelle crise surgisse : fonte des glaciers accélérée, disparition de telle ou telle espèce d’animal, réduction des nappes phréatiques, rivières polluées ou asséchées, etc.

Si rien n’est fait –et rapidement- la santé de la planète risque d’atteindre un état critique dans les 10, 15, 20 ans à venir…

Lorsque les grands-parents d’aujourd’hui étaient de jeunes enfants, la planète était saine… A l’époque, pas d’air conditionné, peu de voitures, moins de chauffage… Sans être passéiste, les occasions de polluer étaient tout de même moins nombreuses… Mais en l’espace d’une cinquantaine d’années, les choses se sont considérablement dégradées…

En tant que citoyens responsables et grands-parents soucieux de l’avenir de leurs petits-enfants, les seniors veulent maintenant œuvrer pour la sauvegarde de notre terre. Ces retraités, qu'ils soient d'anciens économistes, d'anciens publicitaires, d'anciens ingénieurs ou d'anciennes coiffeuses profitent ainsi de leur temps libre pour s'impliquer dans la sauvegarde de la planète.

Si certains sont des « verts » de la première heure et qu'ils se battent depuis les années 70/80 pour limiter les dégâts causés à notre terre, d'autres sont devenus « écolos » sur le tard. Le changement climatique, la disparition de certaines espèces animales ou végétales, ont incité ces seniors âgés de 60 à 85 ans à œuvrer pour l'environnement. .../...

A l’origine, ce mouvement est né en Australie, le pays au monde le plus confronté à l’extension de la couche d’ozone (80% de son énergie provient du charbon) et qui connaît des problèmes de manque d’eau récurrents. C’est donc sur cet immense continent qu’est apparue l’une des premières initiatives de ce genre, la Grey Power Community, une communauté de seniors écolos qui fait en réalité partie de Greenpeace.

Puis en 2006, la retraitée Joyce Emery (USA) responsable du blog Greengranny.org et le philosophe et écrivain environnemental Keith Farnish (Grande-Bretagne) ont lancé le site Internet Greenseniors.org. L’idée : inciter les seniors de la planète à adopter une attitude plus « verte » dans leur vie quotidienne mais également, répertorier les différentes actions menées par les retraités dans le monde visant à protéger et améliorer la santé de notre Terre. Il ne s’agit pas véritablement d’une association ; ce mouvement n’a pas de membres. En revanche, il cherche à rassembler autant de personnes possibles dans le monde oeuvrant dans le même sens… Ainsi, le site Internet est plus un lieu de rencontres pour tous les âges, sur la toile, qui permet à chacun de « trouver de l’information, échanger, rejoindre des réseaux, construire des communautés et faire la différence ».

Le fait que les seniors s’impliquent dans la protection de la nature est intéressant. En effet, cette population va devenir de plus en plus nombreuses dans les années à venir… Il est donc important qu’ils changent également leurs comportements. De plus, en donnant l’exemple et grâce à l’image qu’ils peuvent transmettre (une certaine idée de la sagesse), ils n’en sont que plus légitimes... Ainsi, certains retraités donnent des cours de comportements « écolos » à d’autres retraités, certains seniors utilisent leurs expériences professionnelles dans le domaine environnemental, pour les mettre au service des localités et des collectivités, d’autres encore, manifestent régulièrement pour un monde plus « vert »… Comme le souligne l’une de ces activistes, Irène Willis : « pensez à vous-même comme à quelqu’un qui peut faire la différence. Nous avons créé le monde dans lequel nous vivons. Mais nous pouvons le changer et nous le changerons parce que nous n’avons pas le choix ! »

En juillet 2007, le mouvement Green Seniors a reçu une reconnaissance de la part du programme environnemental des Nations Unies. Cela a donné de la crédibilité au mouvement et à l’organisation à un moment où il devient de plus en plus urgent de prendre les choses en mains.

Pour plus d’informations, visitez le site Internet : www.greenseniors.org


Publié le Lundi 18 Février 2008 dans la rubrique Société | Lu 6241 fois