Sommaire
Senior Actu

Semaine du dépistage des AVC : attention à la fibrillation auriculaire

Dans le cadre de la Semaine du Rythme Cardiaque qui se déroule du 3 au 9 juin 2013, 900 médecins en région se mobilisent pour prévenir les AVC liés à la fibrillation auriculaire.


Ainsi, durant cette semaine, 900 médecins se mobilisent dans 17 villes en France pour détecter des fibrillations auriculaires potentielles, pathologie à l’origine des AVC les plus graves et les plus invalidants.
 
La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. Elle multiplie par 5 le risque d’AVC. Elle est responsable d’un AVC sur 52.
 
Cette campagne de dépistage et d’information est une mission de santé publique, mise en oeuvre par Boehringer Ingelheim avec les professionnels de santé, dans le cadre de son engagement dans la lutte contre les AVC. La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent chez les adultes, affectant environ 750 000 personnes en France.
 
Rappelons que la « FA » est un facteur de risque important d’AVC : les personnes atteintes de FA présentent un risque de faire un AVC cinq fois supérieur aux autres. En tout, 26 000 personnes ont un AVC lié à la FA chaque année en France, ce qui équivaut à une personne toutes les 20 minutes. Les AVC liés à la FA, ont tendance à être plus graves, plus invalidants et plus mortels que d’autres types d’AVC.
 
Par conséquent, les AVC liés à la FA créent un fardeau particulièrement lourd pour les familles, les services de santé et la collectivité. De nombreuses FA restent silencieuses mais tout de même à risque. C’est pourquoi il est nécessaire de mettre en oeuvre des actions de dépistage. Dans 17 villes en France, 900 médecins se mobilisent pour dépister une fibrillation auriculaire (FA) potentielle chez leurs patients âgés de 65 ans et plus.
 
Cette opération se tient à Bordeaux, Brest, Cherbourg, Créteil, Dijon, Lille, Lyon, Mantes-la-Jolie, Marseille, Meaux, Montpellier, Nantes, Nice, Orléans, Toulouse, Saint-Denis (la Réunion), Strasbourg.
 
La Fibrillation Auriculaire qu’est-ce que c’est ?

Le dépistage de la Fibrillation Auriculaire

A partir d’un questionnaire simple, le médecin est capable de détecter les symptômes d’une FA méconnue, que le pouls soit régulier ou non. Ces principaux symptômes, souvent négligés, sont : palpitations, malaises, essoufflement, douleurs thoraciques. Dans ce cas, il dirige alors son patient vers un cardiologue pour réaliser un électrocardiogramme, seul réel moyen de diagnostiquer une FA.
 
Lors d’une phase pilote de cette opération menée en région Languedoc-Roussillon en 2012, 41 médecins ont réalisé un dépistage sur 457 patients. Ils ont détecté avec le questionnaire 85 FA potentielles (19 %) dont 30 se sont révélées confirmées par l’avis du cardiologue, soit 6 ,6% des patients dépistés. Les patients ont alors reçu un traitement approprié pour réduire le risque de survenue d’un AVC.
 
Pour accompagner cette opération, une campagne d’information et de sensibilisation des patients est mise en oeuvre au sein des cabinets de tous les médecins participants. Cette campagne est basée sur le message simple « Prenez votre pouls, ce geste peut vous sauver la vie ». En effet, la prise du pouls est le premier geste à connaître pour vérifier la régularité de son rythme cardiaque.


Publié le Vendredi 7 Juin 2013 dans la rubrique Santé | Lu 797 fois