Sommaire
Senior Actu

Santé bucco-dentaire des aînés en maisons de retraite : un constat alarmant !

A l’occasion du Congrès 2014 de l’Association dentaire française (ADF) qui s’est tenu récemment sur le thème « La bouche, l’expression de notre santé », le Professeur Claire Lassauzay – professeur en prothèses, UFR d’odontologie, Université de Nice Sophia Antipolis- revient sur la santé bucco-dentaire des personnes âgées vivant en maisons de retraite… Et le constat est alarmant !


Santé bucco-dentaire des aînés en maisons de retraite : un constat alarmant !
Les personnes atteintes par les maladies neurologiques liées au vieillissement présentent généralement des troubles cognitifs et comportementaux qui impliquent leur institutionnalisation en maisons de retraite (de type EHPAD) ou dans une Unité de Soin de Longue Durée des hôpitaux (USLD). A l’entrée en institution, le patient bénéficie d’un bilan général dans lequel aucun élément relatif à la santé orale n’est recherché bien que des liens forts aient été mis en évidence entre les affections orales et les infections pulmonaires, les pathologies cardiaques, et les troubles immunitaires.
 
Pourtant, plusieurs études menées en France révèlent la présence de troubles infectieux et fonctionnels liés à la santé bucco-dentaire pour des personnes âgées vivant en institution. En particulier, la présence des indicateurs de risque infectieux (plaque dentaire, inflammation gingivale, lésions carieuses et foyers infectieux d’origine dentaire) concernent plus de 80% des résidents !
 
Nombre de résidents en EHPAD ou USLD présentant :

- Aucune occlusion fonctionnelle (dents en contact) : 37%

- Un édentement total non remplacé : 28% maxillaire, 40% mandibule

- Un édentement partiel non remplacé : 44% maxillaire, 43% mandibule

- Un ou plusieurs foyers infectieux d’origine dentaire : 57%

- Une ou plusieurs dents porteuses de lésions carieuses avec exposition dentinaire :
25%

- Le besoin d’au moins un acte de soin bucco-dentaire : 58%
 
Dans les EHPAD, la sécurité sociale finance les soins médicaux et les soins dentaires mais la prise en charge des soins prothétiques est très insuffisante ! Un plan de prévention bucco-dentaire avait été envisagé par le Ministère de la santé prévoyant la généralisation d’un bilan bucco-dentaire à toutes personnes atteignant 60 ans afin de préparer les conditions d’un vieillissement réussi. Ce plan ambitionnait également d’améliorer les soins des personnes âgées hébergées dans les EHPAD ou hospitalisées dans les services de long séjour.
 
Où en est-on aujourd’hui ? Un certain nombre de CPAM ont mis en place des plans de prévention et de formation des soignants dans les EHPAD. De même, la Mutualité organise des campagnes de formation des soignants aux soins bucco-dentaires sur les patients des établissements de santé. Au sein des CHU, des actions de prévention et de formation sont réalisées auprès du personnel des services de long séjour par des étudiants en chirurgie dentaire. Dans certains hôpitaux, des chirurgiens-dentistes praticiens hospitaliers sont dédiés à la prise en charge des patients hospitalisés.
 
Les préconisations des chirurgiens-dentistes…

Pour les personnes âgées autonomes :

Les chirurgiens-dentistes souhaiteraient une plus grande prise de conscience en amont de la dépendance. Ils préconisent un examen bucco-dentaire systématique à l’âge de 65 ans. Cette consultation de prévention permettrait d’identifier les problèmes présents, d’anticiper les pathologies bucco-dentaires à venir et de lutter contre leurs conséquences, notamment la dénutrition. Cette proposition est pour l’instant restée lettre morte !
 
Pour les personnes âgées dépendantes :

A l’arrivée de la personne âgée dans la structure de soins, une évaluation de son état bucco-dentaire et prothétique devrait être systématiquement réalisée afin de planifier ses besoins en soins dentaires et d’entretien de ses prothèses. Cette évaluation devrait être renouvelée deux fois par an ainsi que lors de tout changement dans l’état de santé de la personne ou de son degré de dépendance. En complément, une consultation annuelle chez le chirurgien-dentiste devrait être préconisée.
 
Modalités de l’évaluation de l’état bucco-dentaire et prothétique de la personne âgée

Cette évaluation est simple et permet de planifier rapidement et efficacement les besoins en soins dentaires et d’entretien des éventuelles prothèses. Elle porte sur les points suivants :

- L’évaluation de la dépendance

- Le mode d’alimentation (normale, hachée, moulinée, par sonde…)

- L’haleine

- L’aspect des lèvres, de la langue, de la salive

- L’état des gencives et des muqueuses (joues et palais)

- Les dents restantes

- Les prothèses (adaptées ou non)

- Les douleurs éventuelles

- L’hygiène bucco-dentaire globale
 
Cet examen devrait être réalisé dès l’entrée en institution puis deux fois par an ainsi que lors de tout changement du degré de dépendance. 

Pour aller plus loin, un dentiste mobile pour soigner les aînés en maisons de retraite


Publié le Vendredi 5 Décembre 2014 dans la rubrique Santé | Lu 1818 fois