Sommaire
Senior Actu

Salut Les Copains : une nouvelle collection de CD chez Universal

Europe1 et Universal viennent de dévoiler la première collection labellisée « Salut Les Copains ». Au total, 30 compilations (artistes et thématiques) pour plonger au coeur des sixties, décennie légendaire qui a vu naître en France les carrières de Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Serge Gainsbourg, Claude François… Nostalgie, nostalgie, vous allez adorer !


Symboles de la jeunesse des années 60, centrés sur la musique pop, l’émission et le magazine ont contribué au succès des artistes de toute une génération.
 
Cinquante ans après, Salut Les Copains (« SLC » pour les intimes) revient sur le devant de la scène !
 
Au programme ? Les « Best Of » d’artistes comme Frank Alamo, Hugues Aufray, Brigitte Bardot, Michel Delpech (qui vient de sortir de son cancer), Leny Escudero, Nino Ferrer, Claude François, Serge Gainsbourg, France Gall, Johnny Hallyday 1960-1965, Johnny Hallyday 1965-1969, Les Chaussettes Noires, Eddy Mitchell, Nicoletta, Michel Polnareff, Hervé Vilard.
 
Mais cette collection comprend également une série thématique : les hits de 1959, Les hits de 1960, Les hits de 1961, Les hits de 1962, Les hits de 1963, Les hits de 1964, Les hits de 1965, Les hits de 1966, Les hits de 1967, Les hits de 1968, Les hits de 1969, Les Pionniers du Rock, Love Songs, Motown Hits.

Salut les copains par Jean-François Brieu

Le 19 octobre 1959 Frank Ténot et Daniel Filipacchi démarrent sur Europe 1 l’émission Salut les Copains (titre d’une chanson de Gilbert Bécaud et Pierre Delanoë).
 
Cette émission va devenir la référence musicale de toute une génération. Sur les ondes, les adolescents découvrent de nouveaux artistes et un nouveau son.
 
Émergent alors de jeunes interprètes qui deviennent les « chouchous » des auditeurs de SLC avec qui ils partagent mêmes rêves et mêmes envies.
 
On se le dit dans les collèges : l’été 62 sera forcément beau. Beau, en tout cas, pour les grands frères, enfin libérés de la guerre d’Algérie, et qui vont rentrer au pays. Beau pour les teenagers aussi : un nouveau journal vient d’apparaître dans les kiosques. Il s’appelle Salut les Copains, comme l’émission d’Europe N°1 que les plus vieux d’entre nous écoutent depuis 1959.
 
Avec l’arrivée du mensuel, SLC attaque ce qu’on pourrait appeler ses Huit Glorieuses. Pendant huit ans, le lien international des baby-boomers va nous donner des nouvelles d’un monde singulier qui va changer nos vies. C’est Daniel, Daniel Filipacchi, copain en chef, qui nous pilote au micro et dans les colonnes de la revue, à travers ces bouleversements esthétiques romanesques et majeurs.
 
Avec lui, nous suivons Johnny en tournée, Eddy en studio, Sylvie au travail, Sheila en vacances ou Michel Polnareff sur les marches du Sacré-Cœur. Avec lui, toujours, nous découvrons l’Amérique d’Elvis, puis celle des Mamas & Papas, de James Brown ou de Dylan. Avec lui enfin, nous voyons naître les Beatles, grandir les Stones, s’accomplir de miracle Hendrix ou balbutier la pop psychédélique de Pink Floyd.
 
Jamais aucun mouvement musical n’a réussi à éclipser cette époque bénie. Aujourd’hui, Universal, en compagnie d’Europe 1, vous propose d’en revivre les moments les plus inoubliables. Année après année, replongeons-nous ensemble dans notre période twist (1961), madison (1962), jerk (1966) ou résolument pop (1969).
 
Ensemble, reprenons au début et réécoutons dans son haletante chronologie la production de Johnny Hallyday, Serge Gainsbourg, Nicoletta, Claude François, Hugues Aufray ou Hervé Vilard. De ces années de braise, il reste souvent un sentiment diffus : il fait beau dehors, les filles sont jolies, les garçons séduisants ; le monde est grand et, en plus, il nous appartient. La collection SLC est la bande-son de ces années-là : un moment de nostalgie, peut-être. Un moment de grâce absolue, sûrement.


Publié le Vendredi 2 Mai 2014 dans la rubrique Culture | Lu 2185 fois