Sommaire
Senior Actu

Saint-Lizier : un break hors saison dans l’Ariège

Et si vous profitiez de l’arrière saison pour aller visiter l’Ariège ? Et plus précisément, le petit village de Saint-Lizier qui offre sur place et dans son environnement tout proche de nombreuses activités à découvrir et de délicieuses spécialités locales à goûter. Dépaysement garanti dans ce petit coin du sud de la France encore relativement méconnu du grand public.


L’Ariège : département du sud de la France, situé aux pieds de Pyrénées. Au nord, Toulouse. De l’autre côté, au sud, c’est l’Espagne « qui pointe un peu sa corne » comme disait Claude Nougaro...

L’Ariège, terre de tradition et de culture, offre aux visiteurs, un véritable retour aux sources.

C’est là, niché au cœur des Pyrénées, sur la route de Saint Jacques de Compostelle, que se trouve le petit village de Saint-Lizier (classé parmi les plus beaux villages de France). Un lieu authentique qui abrite 1.500 habitants. Une ancienne cité gallo-romaine où il fait bon vivre.

Un petit village, certes, mais qui offre de nombreux lieux de visite ! Jugez vous-même : une cathédrale du 11ème siècle, le Musée du Palais des Evêques, une très belle pharmacie du 18ème siècle et une jolie petite place où il fait bon prendre un café accompagné d’une glace de chez Philippe Faur (voir encadré ci-dessous).

La pharmacie de l'Hôtel Dieu
Petite visite guidée… Démarrons tout d’abord, par le tout nouveau musée départemental d’art et de tradition de l’Ariège. Au gré d’une scénographie moderne et ludique, ce lieu retrace l’histoire du Couserans (nom de cette province gasconne), de l’époque gallo romaine à nos jours, en passant par le Moyen-âge.

Il propose également une découverte des arts et traditions populaires en vallée de Bethmale au 19ème siècle : trésor monétaire de Saint-Girons, sarcophages en marbre des Pyrénées et plaques-boucles mérovingiennes ponctuent la découverte sur les quatre niveaux du musée.

Poursuivez la visite du Palais par Notre Dame de la Sède. Véritable joyau de l’art religieux, l’ancienne cathédrale, classée Monument Historique, a retrouvé sa superbe après plusieurs années de rénovation suite à la découverte en 1994, de peintures monumentales datées entre le 12ème et le 16ème siècle. Les travaux ont mis au jour une véritable « petite chapelle Sixtine » !

La construction de cet édifice roman remonte au milieu du 11ème siècle. La date de la consécration, en 1117, marque certainement la fin de la campagne de voûtement du chœur. Edifié au 14ème siècle, le clocher octogonal en brique de style toulousain couronne l’ensemble. Le chevet constitue la partie la plus remarquable de l’édifice avec une multitude de réemplois gallo-romains. L’abside centrale et la travée de chœur sont entièrement ornées d’un ensemble de fresques romanes exceptionnelles. Ces peintures sont parmi les plus anciennes à être conservées dans la région pyrénéenne.

Le décor est composé de deux registres dont le supérieur représente un collège d’apôtres où l’on peut distinguer saint Pierre et saint Paul. Un impressionnant Christ en majesté datant du 13ème couronne ce bel ensemble peint. Dans la nef gothique, au décor typique des églises toulousaines, on peut remarquer sur la partie sud un beau vitrail du 15ème siècle et au fond de l’église, l’orgue rénové du 17ème siècle.

Seul petit bémol de cette visite… Dommage que le musée ait installé une palissade en bois recouverte de panneaux à caractère éducatif dans ce lieu… Cela casse un peu le paysage qui aurait été mieux mis en valeur avec une simple grille ou un haie.

Saint-Lizier : un break hors saison dans l’Ariège

Voute de la Cathédrale
Poursuivez votre balade par les autres trésors de Saint-Lizier comme l'église, probablement le plus beau bâtiment roman du département avec son ensemble de fresques du 11ème siècle et son paisible cloître (qui abrite également le trésor des Evêques !)

Enfin, surtout, ne pas manquer un lieu insolite situé dans l’ancien Hôtel Dieu : la pharmacie de l’Hôtel-Dieu. Ce grand bâtiment du 18ème siècle est attenant à l’église de Saint-Lizier. L’attrait principal de la visite est l’apothicairerie parfaitement conservée datant de 1764.

De beaux meubles en bois fruitier de ton ambré présentent de nombreux pots en faïence polychrome ainsi qu’un bel ensemble de bouteilles.

On trouvera également la recette du « vinaigre des quatre voleurs », de « l’huile de petits chiens », du « ratafia pour les pauvres » ou du fameux « élixir de longue vie » ! En projet pour 2012, la mise en place d’un jardin de plantes médicinales qui complètera la visite… Une visite incontournable.

Indispensable : goûter les fabuleuses glaces de Philippe Faur

Philippe Faur, DR
Une fois cette promenade culturelle terminée, faites un petit détour gourmand par le village de Saint-Girons, tout proche de Saint-Lizier. Cette petite municipalité accueille en effet le Tentations, un restaurant-glacier totalement hors-norme.

Glaces aux fruits, bien évidemment, mais aussi et surtout des glaces salées… Si, si des glaces salées ! La première imaginée par Philippe Faur fut une glace aux piquillos (eh oui, l’Espagne n’est pas loin), mais aussi et surtout, une glace au foie gras qui demanda un an de travail avant de trouver la bonne formule ! Le résultat est d‘ailleurs stupéfiant. A noter également, une glace au wasabi et enfin, une glace au caviar fabriquée à partir de caviar Petrossian (l‘une des recettes les plus ardues à élaborer).

Précisons que toutes ces glaces sont élaborées avec, non seulement les meilleurs produits, mais dans la mesure du possible, avec des matières premières issues de la région. D’ailleurs, pour lancer son concept, Philippe Faur s’est associé à l’origine avec un producteur laitier du coin pour offrir à ses glaces le lait le plus frais -et le moins trafiqué- qui soit.

Sa dernière boutique en nom propre a été ouverte à Aix-en-Provence, sur le Cour Mirabeau.

Restaurant-glacier Tentations
8, rue Gambetta
09200 Saint-Girons

Saint-Lizier : un break hors saison dans l’Ariège

Le « Québec ariégeois »

Ariège : un petit air d'été indien...
Avec ses 8.500 hectares de forêts et ses superbes lacs aux eaux poissonneuses, la région du Donezan est souvent appelée le « Québec Ariégeois ».

Pendant l’automne, comme au Québec, les teintes de jaune, orange, roux, vert sombre et rouge feu subliment la nature. La végétation du Donezan se pare de superbes couleurs : les myrtilles en altitude donnent aux reliefs des tons violines et les merisiers déclinent des teintes du rouge vif au jaune clair, offrant des paysages époustouflants.

Le temps d’un week-end ou d’une semaine, baladez-vous au coeur de forêts, non pas d’érables canadiens mais de merisiers et au fil des lacs et des étangs. Dans une nature préservée. De nombreux sentiers de randonnées permettent d’apprécier la diversité de la végétation…

Flânez au fil des sept petits villages qui constituent le Donezan et faîtes une pause au château d'Usson et au Château de Quérigut.

Hébergement en chalet à Carcanières à partir de 20 euros/pers. (base 6 personnes) – 3 jours /2 nuits

Ferme de Miguet : sur les traces de Jean-Louis Orengo

Jean-Louis Orengo
Jean-Louis Orengo s’est installé à Saint-Lizier il y a une vingtaine d’années. Au cours de ces deux décennies, il est devenu un personnage incontournable dans le village !

En effet, c’est là qu’il développe l’étude des traces ou plus exactement, l’ichnologie, une « science » de l’observation pluridisciplinaire qui ne s‘apprend pas sur les bancs d’une université, mais uniquement en arpentant la nature. En l’observant. Pour mieux la comprendre, l’appréhender et la protéger.

Impossible de vous balader avec ce monsieur sans qu’il ne s’arrête devant une trace sur une maison, une marque sur le sol, une rayure sur une voiture, une tâche sur un linge…

En effet, l’homme interprète le présent et imaginant le passé. Il est « le » spécialiste des traces, des marques, des empreintes ou des signes en tous genres… Il s’est découvert cette vocation, jeune, alors qu’il était accueilli dans une famille de chasseurs mais également lors d’un voyage avec des trappeurs dans le grand nord canadien.

Dans cet esprit, il propose une initiation à l’ichnologie à la Ferme de Miguet (ou le Pays des traces). Cette structure est un parc à thème autour de cette science très naturelle ! L’objectif : faire connaitre au grand public -et le sensibiliser- aux découvertes et aux enseignements qu’elle peut apporter, notamment en matière d’environnement.

Le site a été aménagé de façon à pouvoir accueillir et adapter les prestations à un large public (grands et petits y trouvent leur compte) afin de proposer une multitude d’activités, d’ateliers, d’espaces muséographiques et sorties thématiques. Quand une simple trace se transforme en patrimoine historique.

Ferme de Miguet
www.paysdestraces.fr

Le carré de l’ange : un restaurant aussi beau que bon… Et que dire de la vue !

Saint-Lizier : un break hors saison dans l’Ariège
L’aventure commence en 2003, quand le département de l’Ariège entreprend un vaste programme de revalorisation du Domaine du Palais des Evêques.

Conscient du fort potentiel touristique de la petite commune de Saint-Lizier, il est décidé de rénover les bâtiments en résidence touristique haut de gamme, d’offrir une nouvelle vie à la fabuleuse collection du Musée Départemental et de permettre aux touristes d’admirer les fresques du 14ème siècle récemment découvertes dans la petite cathédrale de Notre Dame de la Séde.

La présence d’un restaurant dans cet ensemble historique était une évidence pour tous comme l’a été le choix de celui qui en porterait la responsabilité... Le chef Paul Fontvieille, restaurateur ariégeois, connu des amateurs de gastronomie et d’art de vivre, a été retenu pour créer, dans le Palais Episcopal, un restaurant gastronomique.

Dans un décor ultra-design, deux salles et une terrasse-lounge avec une vue splendide sur la vallée, Paul Fontvieille a donc ouvert il y a un an un restaurant, qui a lui seul, mériterait un détour par Saint-Lizier ! Le jeune chef ne travaille que des produits du terroir et de la région (le terme région étant à prendre au sens large… Du bassin méditerranéen à l’Atlantique pour les produits de base de sa cuisine et des deux côtés des Pyrénées pour la carte des vins).

Une carte qui change à chaque saison. Mais à chaque fois, vous pourrez déguster des plats traditionnels revisités. Comme par exemple : l’axoa de veau de lait comme à Saint-Pée servi en tagine avec des grenailles au four ; l’esturgeon des Pyrénées en matelote de vin d’Ariège, tubes de poireaux rôtis ou encore, en dessert, une madeleine encore tiède, glace à la pistache, un lait d’amande à boire. Et derrière ces jolis noms, la qualité est là. Et les tarifs restent raisonnables.

Site Internet du restaurant Le carré de l'ange

La Georgette : cuillère et fourchette en un seul couvert !

Lors de votre passage à Saint-Lizier, vous pouvez vous offrir un objet hors du commun… Un ustensile utile, chic et design. Un couvert mixte et pratique. Aussi à l’aise à table que pendant un pique-nique. Son nom ? La Georgette. Derrière se prénom « à l’ancienne », une cuillère et une fourchette réunies au sein d’un seul et même couvert… idéale pour les aînés devant faire face à des soucis de préhension.

Jean-Philippe Tarot pour www.senioractu.com

Infos pratiques

Saint-Lizier : un break hors saison dans l’Ariège
Réservations ADT Ariège Pyrénées : 05 61 02 30 80
www.ariegepyrenees.com

Ariège Pyrénées Tourisme
Informations : 05 61 02 30 70
Réservations : 05 61 02 30 80

Saint-Lizier :
Musée du Palais des Evêques : 4,80euros/adulte et 2,80 euros / enfant (5-12 ans)
Visites guidées quotidiennes de Saint Lizier : parcours cathédrale -cloître roman - pharmacie du 18e s. - Trésor des Evêques. Prix : 5 euros

Hébergement chambre d’hôtes Villa Belisama à Saint Lizier
Nuit en chambre double à partir de 75 euros petits-déjeuners compris.




Publié le Mercredi 26 Octobre 2011 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 3273 fois