Sommaire
Senior Actu

SSR : les 70 ans et plus représentent la moitié des séjours...

Les patients de 70 ans ou plus sont les plus nombreux à effectuer des séjours de soins de suite et de réadaptation (SSR). En 2011, ils représentaient plus de la moitié des SSR de l’année, soit 700.000 séjours pour près de 535.000 personnes. La moitié d’entre elles sont âgées de 80 à 89 ans. Il s’agit en majorité d’hospitalisation complète et les deux tiers sont des femmes.


SSR : les 70 ans et plus représentent la moitié des séjours...
Dans 80% des cas, et selon ce dossier de la DREES, ces séjours s’inscrivent dans la poursuite de soins débutés en hospitalisation de court séjour, en médecine ou en chirurgie. Comme à tous les âges, ils visent à prévenir ou à réduire les conséquences fonctionnelles, physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des déficiences des patients et à promouvoir leur réadaptation et leur réinsertion. Comme leur nom l’indique d’ailleurs…
 
La majorité d’entre eux (92%) fait l’objet d’une hospitalisation complète, dont la part varie selon le motif de la prise en charge. Les troubles mentaux et du comportement ou les maladies du système nerveux nécessitent moins souvent une hospitalisation complète (respectivement 76 % et 87 % des séjours). La proportion de celle-ci augmente avec l’âge, passant de 86% pour les patients âgés de 70 à 74 ans à 97% pour ceux âgés de 90 à 94 ans.
 
Dans la plupart des cas, les séjours se terminent par un retour au domicile, ou par une orientation vers un substitut de domicile (établissement d’hébergement pour personnes âgées, maison de retraite, etc.). Une hospitalisation vers un service de médecine ou de chirurgie est organisée dans 13% des cas et 5% des séjours se terminent par un décès.
 
Les patients de 70 ans ou plus sont accueillis en SSR principalement à la suite de lésions traumatiques ou dues à d’autres causes externes, des maladies du système ostéo-articulaire, des muscles ou du tissu conjonctif (17%), à la suite de symptômes divers (13%) ou d’affections de l’appareil cardio-vasculaire (12%). Les maladies du système nerveux et les troubles mentaux viennent ensuite et cumulent 17% des séjours. Parmi ces grands regroupements, quatre pathologies se distinguent par leur fréquence (46% des séjours) : les fractures osseuses, les arthropathies, les difficultés à la marche et les démences.
 
Source DREES 


Publié le Mercredi 16 Décembre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 815 fois