Sommaire
Senior Actu

Russie : quand un pays investit dans les médicaments anti-âge…

Une récente dépêche AFP indique que la Russie va s’engager dans la recherche et le développement de médicaments visant à stopper le vieillissement en s’appuyant sur les découvertes et les travaux du physicien russe Vladimir Skoulatchev, membre de l’Académie des sciences russes et directeur de l’Institut de recherche de biologie physico-chimique de Belozersky.


La Russie de Medvedev a donc décidé de se lancer dans le monde de l’anti-âge… En effet, un grand projet de près de deux milliards de roubles (440 millions d’euros) mené par la société d’Etat Rusnano vise à imposer la Russie comme un des acteurs incontournables dans le domaine des médicaments luttant contre le vieillissement.

Ces grands travaux vont principalement reposer sur les « ions de Skoulatchev » découverts par l'académicien russe Vladimir Skoulatchev qui mène depuis 2003 des recherches sur la création d'antioxydants.

Comme l’indique le communiqué de la société Rusnano : « les ions de Skoulatchev sont des antioxydants innovants dont la taille des molécules est de 1.5 nanomètre. Ces ions neutralisent les formes actives de l'oxygène dans les mitochondries, essentielles dans les processus énergétiques cellulaires ».

Toujours selon le communiqué de Rusnano, des études réalisées sur des animaux de laboratoire ont montré que les médicaments fabriqués à partir de ces antioxydants préviendraient le développement du glaucome et de la dystrophie de la rétine liée à l’âge. Ces traitements permettraient également de traiter les problèmes cardio-vasculaires liés à l’âge, ou encore l’ostéoporose.

Selon le professeur Skoulatchev, « les médicaments neutralisent le vieillissement des tissus à tous les stades. Des études précliniques montrent une réduction du taux de mortalité chez les souris (…). Si les limites de la durée de vie n’augmentent que légèrement, les animaux restent cependant actifs et ne montrent pas de signes de vieillissement quasiment jusqu’à leur mort. (…) Ces antioxydants aident à combattre les changements qui surviennent avec l’âge, mais pas la mort à un âge avancé ».

La mise sur le marché de ces médicaments devrait avoir lieu en 2013…


Publié le Lundi 1 Mars 2010 dans la rubrique Santé | Lu 3912 fois