Sommaire
Senior Actu

Russie - Les seniors se rebellent contre la réforme des retraites


Depuis trois semaines, le président Russe Vladimir Poutine doit faire face à de très nombreuses manifestations de retraités qui ont lieu dans tout le pays, sous les fenêtres des responsables des administrations municipales et régionales, pour critiquer la réforme sociale adoptée fin 2004 par le gouvernement.

Ces contestations sont parmi les plus importantes que le pays ait connu depuis les grèves des mineurs de 1998. Dans toutes les grandes municipalités du pays, de la capitale Moscou à Saint-Pétersbourg, ville natale de Poutine, des milliers de personnes âgées, dénoncent la politique sociale « criminelle » du président Vladimir Poutine et protestent contre la nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier dernier.

Même si une grande partie des seniors russes, souvent nostalgiques de l’époque communiste, constitue l’une des bases électorales la plus fidèle au président Poutine, nombreux sont ceux qui ont réclamé sa démission.

Cette nouvelle réforme remplace les avantages hérités de l'époque soviétique par des compensations financières jugées largement insuffisantes par les personnes âgées. Le Parlement russe a ainsi supprimé les avantages en nature, tels que la gratuité des transports, des traitements médicaux et d’une partie des loyers. Dans un quotidien russe, la « Gazeta », une vieille dame retraitée expliquait récemment qu’avec cette nouvelle loi, elle allait toucher 200 roubles (environ 5.50 euros) de compensation pour la perte des transports gratuits, sachant qu’un aller/retour pour l’hôpital lui coûte déjà 46 roubles.

« La monétisation des avantages dans les transports en commun profite aux retraités des campagnes qui n'ont que rarement l'occasion de prendre le tramway. Mais cette petite cagnotte supplémentaire accordée aux ruraux signifie une diminution des revenus de leurs concitoyens des villes » souligne l’un des commentateurs politiques de l’agence russe Novosti.

Alors qu’à la mi-janvier de nombreux bénéficiaires n’avaient pas reçu les compensations financières promises et face à l'ampleur des contestations, le président russe Poutine a rapidement fait machine arrière en annonçant une hausse de 15% des retraites de base au 1er février et en prenant des mesures pour rétablir de facto la gratuité des transports pour les retraités.

Actuellement les personnes de 65 ans et plus représentent 13.7 % de la population russe, très majoritairement féminine. L’âge moyen est de 37.9 ans. Le rapport homme/femme dans cette tranche d’âge est de 0.46. L’espérance de vie moyenne à la naissance s’élève à 66.39 ans, 59.91 pour les hommes et 73.27 ans pour les femmes. Cette différence est importante. Généralement, le différentiel de longévité entre les hommes et les femmes est de 6 ans en faveur du sexe féminin. En Russie, elle est deux fois plus élevée.
© Senioractu.com


Publié le Mardi 25 Janvier 2005 dans la rubrique Retraite | Lu 1944 fois