Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni - Vers un dépistage de l'anévrisme


Royaume-Uni - Vers un dépistage de l'anévrisme
Une récente étude menée par le "Medical Research Council" de Grande-Bretagne sur 67 800 hommes de 65 ans et plus tend à prouver qu'un dépistage de l'anévrisme aortite devrait être possible. Les médecins ont suivi avec attention tous les patients dont l'anévrisme dépassait les trois centimètres. Lorsque c’était nécessaire, une intervention chirurgicale a été pratiqué. Les résultats semblent convaincants : le taux de mortalité du groupe des dépistés est 52 % moins important que celui du groupe des non-dépistés. A ce jour, seule la chirurgie est en mesure de réparer un début de rupture d'anévrisme. Une fois rompu, les chances de survie restent très minces. Les médecins britanniques du "Medical Research Concil" voient donc dans ce possible dépistage un moyen de sauver des dizaines de milliers de vies chaque années. Le "National Screening Committee" -NSC- doit maintenant examiner le coût d'un éventuel programme de dépistage. La naissance d'un tel projet dépendra des conclusions apportées par le NSC. Les chercheurs restent désormais dans l'attente d'une décision. Actuellement, le risque d’une rupture d’anévrisme est six fois plus élevé chez l’homme que chez la femme.


Publié le Jeudi 24 Juillet 2003 dans la rubrique Santé | Lu 309 fois