Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni – Les retraités trop pauvres, obligés de retourner au travail


Plus de deux millions de retraités britanniques rencontreraient des difficultés financières et se trouveraient obligés de reprendre le travail, indique un récent rapport de la société d’assurance Prudential (« Full-time retirement becoming a thing of the past »). Face à l’insuffisance de revenus s’imposent ainsi le retour à l’emploi et la réduction drastique des dépenses. Certains de ces retraités (2%) ont même admis avoir commis ou avoir songé à commettre un délit afin d’améliorer leur quotidien, affirme cette étude publiée en février.

Un niveau bas de revenus oblige les retraités, notamment dans le nord de l’Angleterre, à accepter des emplois sous-payés, afin de pouvoir se nourrir et chauffer leur logement, souligne par ailleurs « The Newcastle Journal » dans un article paru le 5 février dernier (« Elderly forced to take low payed jobs »).

En effet, l’âgisme dans le monde du travail les empêche de trouver des postes correspondant à leurs compétences réelles : ils prennent alors tout ce qui vient, même payés trois fois rien, précise le journal en ajoutant qu’au nord de l’Angleterre le revenu moyen par retraité s’élève à 12 690 livres par an (environ 18 900 euros ; attention cependant le coût de la vie en Grande-Bretagne est plus élevé qu’en France). Et de citer un responsable d’une association de retraités (« North-East Pensioners Association ») : un pensionné sur deux dans la région vit en dessous du seuil de pauvreté.

L’une des raisons du manque de moyens parmi les aînés est l’absence de tout conseil financier avant de prendre leur retraite, affirme pour sa part le rapport de Prudential.


Publié le Mercredi 25 Février 2004 dans la rubrique Emploi | Lu 499 fois