Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni - Les hôpitaux risquent à terme à une pénurie d'infirmières.


Royaume-Uni - Les hôpitaux risquent à terme à une pénurie d'infirmières.
Au total 150 000 infirmières britanniques devraient partir en retraite d'ici cinq ans, expliquait récemment un porte-parole du « Royal College of Nursing ». De son côté, la « Fondation Joseph Rowntree »* a remis dernièrement un rapport mettant en cause la politique de recrutement des hôpitaux de la National Health Service –NHS- qui privilégie les jeunes recrues, les considérant comme étant « l’avenir » de la profession. Pour pallier le futur manque de main d'œuvre, la fondation suggère aux NHS de proposer aux infirmières en retraites des postes à mi-temps ou avec des emplois du temps flexibles, adaptables donc plus attractifs. Ledit rapport mentionne également qu'à l'heure actuelle 145 000 infirmières de plus de 50 ans sont employées dans les hôpitaux de la NHS. Tous les ans, près de 10 000 d'entre elles partent en retraite et d’ici dix ans le phénomène risque de s’amplifier puisqu’une infirmière sur trois passera le cap des 50 ans. Même si les jeunes représentent effectivement « l'avenir » et que le NHS espèrent d'hypothétiques embauches de nouvelles recrues, aujourd'hui une infirmière sur dix seulement a moins de 30 ans (contre une sur quatre dans les années 1990). Une solution de renouvellement de ses emplois va devoir être trouvée, dans le cas contraire la Grande-Bretagne risque de connaître de gros problèmes de personnels dans ses hôpitaux.

* La « Fondation Joseph Rowntree » a mené son étude sous forme d'interviews auprès de 84 infirmières de 50 ans et plus.


Publié le Vendredi 25 Juillet 2003 dans la rubrique Santé | Lu 321 fois