Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni - Les enfants nés d’un père âgé seraient plus exposés aux maladies génétiques


Les risques de mutation du code génétique des spermatozoïdes augmentent à mesure que l’homme vieillit. Selon des scientifiques d’Oxford, cela amplifierait les risques de transmission de maladies génétiques à l’enfant. Une telle mutation n’est pas particulièrement fréquente, mais lorsqu’elle s’opère, les conséquences s’avèrent importantes sur la production de spermatozoïdes. Le professeur Andrew Wilkie de « l’institut Weatherall de médecine moléculaire » explique que le processus est comparable à celui d’un cancer : des cellules qui continuent à se multiplier après la mutation, produisant ainsi un sperme portant le gène mutant. Cela expliquerait pourquoi le syndrome d’Apert (déformation osseuse, particulièrement au niveau du crâne, et très souvent pieds et doigts palmés) ou même l’achondroplasie (forme la plus connue de nanisme) sont observés plus fréquemment chez les enfants nés d’un père âgé. La découverte de ce processus ouvre ainsi de nouvelles pistes de recherches sur ces maladies génétiques.


Publié le Mercredi 20 Août 2003 dans la rubrique Santé | Lu 324 fois