Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni – Le Viagra pourrait engendrer une baisse de la fertilité (étude)


Selon une étude récente des chercheurs de « Queen’s University » à Belfast (Irlande du Nord), le Viagra, médicament contre les troubles de l’érection, pourrait engendrer une baisse de la fertilité, indiquait début avril un communiqué de l’université en question.

En effet, le Viagra entraînerait l’accélération de la réaction acrosomique permettant la fécondation et que les spermatozoïdes ne subissent normalement qu’au moment d’atteindre l’ovule.

Pour que la fécondation ait lieu, il est nécessaire que l’acrosome, c’est-à-dire la membrane qui coiffe le noyau du spermatozoïde, libère un enzyme nécessaire pour pénétrer la couche enveloppant l’ovule ; or, sous l’effet du Viagra, ce processus de libération d’enzyme aurait été prématuré dans 79% des cas étudiés, rendant le sperme infertile.

D’autres études, réalisées sur des souris, auraient montré qu’en présence du Viagra beaucoup moins d’ovules auraient été fécondés, affirme le communiqué.

Les laboratoires Pfizer, fabricant du Viagra, ont démenti l’hypothèse que le médicament pourrait entraîner une baisse de la fertilité en estimant qu’il n’y avait pas de preuves.
Royaume-Uni – Le Viagra pourrait engendrer une baisse de la fertilité (étude)


Publié le Jeudi 8 Avril 2004 dans la rubrique Santé | Lu 926 fois