Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni - L'alcool nuirait aussi à la mémoire à court-terme


On savait déjà que la consommation immodérée d'alcool endommageait la mémoire à long-terme. Celle qui commande notamment l'apprentissage. Une nouvelle étude menée par l'Université de Westminter montrerait que la mémoire prospective (à court-terme), celle qui permet la réalisation des activités quotidiennes ou la projection dans le futur serait également affectée. "Les troubles de la mémoire à court-terme se manifestent par exemple lorsqu'on oublie ce que l'on voulait dire en plein milieu d'une phrase" explique Jonathan Ling, professeur de psychologie. "Evidemment, nous avons tous nos petits oublis, mais on estime que les grands consommateurs d'alcool souffrent de 30% de problèmes en plus". Des troubles significatifs ont également été remarqués chez les buveurs respectant les limites sanitaires. Celles établies par le gouvernement anglais, selon lesquelles il ne serait pas dangereux de boire en dessous de 28 demis de bière par semaines.


Publié le Lundi 16 Juin 2003 dans la rubrique Santé | Lu 413 fois