Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni – Interaction dangereuse entre le jus de canneberge et un anti-coagulant


La canneberge, connue depuis plusieurs années pour prévenir les cystites chez les femmes et les risques d'infarctus, aurait des effets dramatiques avec le Warfarin (un anti-coagulant). L’interaction du jus de canneberge et du Warfarin pourrait provoquer des hémorragies internes et mener à la mort. En attendant les résultats d’études plus poussées, le « Committee on Safety of Medicines » (CSM) a récemment recommandé à toute personne traitée au Warfarin de diminuer sa consommation de jus de canneberge, voire de l’arrêter. Depuis 1999, le CSM a déjà eu connaissance de cinq cas d’hémorragies supposées provenir de l’interaction du fruit et du médicament. Tous les patients ont été sauvés. Mais le récent décès d’un homme a incité le CSM à publier cet avertissement dans sa lettre « Current Problems of Pharmacovigilance ». Les flavonoïdes contenues dans le fruit inhiberaient l’activité d’une enzyme, le cytochrome P450, justement nécessaire à l’action du Warfarin. De nouvelles études vont être effectuées sur les interférences possibles entre les remèdes naturels et les médicaments. Il est également connu des scientifiques que l’interaction du Warfarin avec d’autres plantes et médicaments influent sur son efficacité. Les antidépresseurs actuels diminuent par exemple son effet anticoagulant, quand le millepertuis (ou « herbe de Saint Jean ») l’accentue. Une étude parue dans le numéro de septembre de « Jama » (« Journal of the American Medical Association ») conclue d’ailleurs que le millepertuis pourrait dangereusement interférer avec plus de la moitié des médicaments prescrits aux américains.



Publié le Vendredi 26 Septembre 2003 dans la rubrique Nutrition | Lu 2216 fois