Sommaire
Senior Actu

Royaume-Uni – Améliorer le quotidien des seniors et diminuer le coût des dépenses de santé


Il est grand temps que les logements britanniques soient mis aux normes pour permettre aux personnes âgées de demeurer chez elles le plus longtemps possible, comme le rappelait récemment une dépêche de l’AP en citant les propos du ministre Stephen Ladyman.

Ne pas parvenir à répondre aux désirs croissants des seniors risque de coûter très cher à l’Etat, insiste le député travailliste en charge du ministère de la santé. Selon M. Ladyman, construire et aménager des domiciles dans lesquels les personnes âgées, à mobilité réduite ou dépendantes peuvent évoluer sans risque est la première d’une longue liste de mesures à prendre.

Outre les logements, ce sont les moyens de transport, les chemins piétonniers et la sécurité dans les villes qu’il convient d’améliorer pour les personnes âgées.

« Si nous réalisons tous ces efforts, les seniors auront la possibilité de rester autonomes, dans leurs propres domiciles et les répercussions en terme de coût seront particulièrement importantes », note le ministre.

Et le financement est bel et bien le nerf du problème. « D’ici 2008, nous dépenserons 12 milliards de livres par an (soit près de 18 milliards d’euros) et nous pourrions d’ailleurs en dépenser le double, cela ne résoudrait pas le problème du coût lié au vieillissement », admet M. Ladyman.

Il va de plus falloir que chaque citoyen participe à la mutation démographique. Ainsi, le ministre envisage de mettre un terme à la gratuité des dépenses de santé personnelles en Ecosse, cheval de bataille des Libéraux-Démocrates.

Dans quelques années, les Ecossais devraient de toutes façons se résoudre à un autre système. L’Etat ne pouvant tout simplement pas financer une telle politique sur le long terme.


Publié le Vendredi 20 Août 2004 dans la rubrique Divers | Lu 1433 fois