Sommaire
Senior Actu

Roumanie - Une femme senior de 67 ans vient d'accoucher d'une fillette


Une Roumaine de 67 ans, Adriana Iliescu, a accouché dimanche dernier par césarienne, d’une petite fille prénommé Eliza Maria, dans une maternité de Bucarest, devenant ainsi la maman la plus âgée au monde.

« Il s’agit d’un succès pour la maman et pour l’équipe de médecins de la maternité de Giulesti », s'est réjoui, le Dr Marinescu. Le bébé qui ne pesait que 1.4 kilos à la naissance a été placé en incubateur. La mère et l’enfant se portent bien. « Nous espérons que l’évolution de la fillette continuera à être normale » a ajouté le médecin. La maman et la fillette devraient pouvoir quitter l’hôpital dans six semaines environ, lorsque l’enfant aura atteint au moins les deux kilos. Toutefois le docteur a déclaré qu’il ne savait pas si la mère pourrait allaiter son enfant.

Début janvier, le Dr Marinescu avait annoncé que cette femme de 67 ans, avait suivi un traitement pour la fertilité pendant 9 ans et qu’elle était enceinte de jumelles de 7 mois grâce à une insémination artificielle. Mme Iliescu, professeur universitaire à la retraite qui n'a jamais été mariée, avait été inséminée in vitro de trois embryons qui s’étaient tous développés. Considérant que ce devait être là, la « volonté de Dieu », Mme Iliescu avait décidé de les garder tous les trois.

Au bout de la neuvième semaine de grossesse, l’un des trois embryons avait cessé de se développer. Début janvier, cette femme était donc enceinte de jumelles. Mais le cœur de l’un des fœtus restant s’est arrêté de battre alors qu’elle entrait dans sa 34ème semaine de grossesse, ce qui a conduit l’équipe médicale à enclencher la césarienne.

Emue, madame Iliescu avait confié début janvier à la télévision roumaine qu’elle avait toujours rêvé de devenir maman, sans avoir jamais pu réaliser son désir de « manière naturelle ». Elle se disait optimiste, en rappelant que ses ancêtres avaient toujours vécu vieux. Elle avait ajouté « c’est un miracle. Je suis extrêmement heureuse de sentir mes filles qui se développent en moi. Je suis une personne qui n’abandonne jamais. Je fais tout mon possible pour que mes rêves se réalisent ». Une seule est née, médicalement c’est déjà une grande première.

Les médecins avaient gardé le secret sur cette grossesse, jusqu’à l’interview donné par Mme Iliescu le mois dernier à la télé roumaine. Depuis, cet évènement a été extrêmement controversé en Roumanie, pays traditionnellement très croyant. Selon le journal roumain Cotidianul « Elle est trop âgée pour voir ses enfants grandir » et de s’interroger sur l’éthique de ces médecins qui ont accepté qu’une femme de cette âge soit inséminée artificiellement. Le chef de l’Eglise Catholique Orthodoxe a lui adopté un ton plus conciliant en soulignant que « la Bible prêche l’amour et la procréation quelque soit l’âge ». En revanche pour Lucia Cornea, du Centre roumain de reproduction assisté « c’est un scandale ». De son côté, le Dr Marinescu se déclare « en faveur d’un débat sur la question ». Selon lui, une loi sur la reproduction assistée est actuellement en cours d'élaboration et devrait mentionner un âge maximum pour la fécondation in vitro. « Mais il sera difficile de décider où fixer cette limite » a-t-il ajouté.

Selon un professeur israélien, « Le pique de fertilité chez les femmes se situe à l’âge de 28 ans, ensuite il commence à décliner légèrement pour s’accélérer à partir de l’âge de 32 ans. » Et d’ajouter que 40% des femmes âgées de plus de 35 n’arrivent pas à tomber enceinte. Ce chiffre s’élève à 60% à partir de 40 ans et à 90% à 45 ans. Selon le Dr Marinescu « des risques existent pour tout enfant mis au monde par une femme âgée de plus de 35 ans » et Mme Iliescu en était bien consciente a-t-il précisé. Aux Etats-Unis, nombre de centres de traitement de la stérilité refusent de prendre en charge les femmes de plus de 50 ans, particulièrement exposées en cas de grossesse à des risques pour leur santé - diabète, hypertension notamment.

En 2003 déjà, deux femmes de plus de 60 ans avaient accouché. L’une en Italie et l’autre en Inde. Cette dernière, Mme Satyabhama Mahapatra, ancienne institutrice a donné la vie a un garçon grâce à l’ovule de l’une de ses nièces de 26 ans, fertilisé par son mari. En novembre dernier aux Etats-Unis, une femme de 56 ans a donné naissance à des jumeaux.


Publié le Lundi 17 Janvier 2005 dans la rubrique Santé | Lu 10269 fois