Sommaire
Senior Actu

Robots de soins : adoption des normes de sécurité japonaises

Le Japon est le plus vieux pays du monde… Chaque année le nombre de personnes âgées augmente, avec à terme, un véritable souci de main d’œuvre qualifiée pour venir en aide à ces ainés. C’est pour cela que le Pays du soleil levant travaille d’arrache-pied à la conception de robots de soins. En pointe dans ce domaine d’activité, les normes de sécurité japonaises pour ces humanoïdes sont adoptées par l'Organisation internationale pour la standardisation (ISO).


Le Japon est le pays le plus « vieux » du monde. Et ce n’est pas le faible taux de natalité actuel qui va changer la donne dans le futur.
 
Le Pays du soleil levant vieillit. Il affiche un taux de longévité record chez les femmes. Il va falloir qu’il s’adapte. Il va falloir trouver des solutions pour venir en aide à toutes ces personnes âgées dans leur vie de tous les jours ; qu’elles vivent à domicile ou en maison de retraite.
 
Dans ce contexte, et depuis quelques années déjà, le Japon -pays féru de nouvelles technologies- a décidé de miser sur les robots dans le domaine de l’aide et de l’assistance aux personnes âgées.
 
Aujourd’hui, l'Organisation internationale pour la standardisation, qui élabore des normes internationales, va adopter les critères de sécurité pour les robots d'aide à la personne proposés par le Japon, leader mondial dans ce domaine.
 
Les critères de sécurité concernent plus spécifiquement, la détection d'êtres vivants, celle d'objets et de sols inégaux afin que le patient puisse les éviter... Il est aussi essentiel d'assurer la stabilité des robots afin qu'ils ne tombent pas lorsqu'ils sont utilisés. Les standards de sécurité vont également définir les normes des équipements afin de réduire le bruit, les vibrations, la production d'électricité statique et l'émission de chaleur.
 
Rappelons qu’en 2013, le gouvernement japonais a encouragé les entreprises et laboratoires de recherche à développer les fonctions suivantes : procurer une aide à la marche pour les personnes âgées et en difficulté ; aider les patients à utiliser les toilettes ; assister les infirmiers pour soulever et porter les patients, etc.
 
A terme, le Japon devrait commercialiser des robots de soins aux alentours de 100,000 yen (env. 770 euros) sur le marché local et s’étendre ensuite sur les marchés asiatiques, européens ou américains.  


Publié le Vendredi 23 Août 2013 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1029 fois