Sommaire
Senior Actu

RoboDomo : lancement dans la région de Nice d'un robot d'assistance aux personnes âgées

La Côte d’Azur, région particulièrement concernée par le vieillissement de ses habitants, devient l’une des pionnières en France en matière de robotique en lançant aujourd’hui dans la zone industrielle de Sophia Antipolis (06), RoboDomo, un robot d’assistance aux personnes âgées.


RoboDomo
« Depuis très récemment, les robots sont devenus des PC mobiles pouvant offrir des services à distance ou à des personnes ayant une mobilité réduite (handicapées, enfants, personnes âgées) » indiquent les concepteurs de ce projet de robot d’assistance aux personnes âgées isolées.

Le lancement de cette machine du futur (aide à domicile de demain payable en chèque universel ?) s’est effectué en présence de Jean-Jacques Romatet, directeur général du CHU de Nice, d’institutionnels et de représentants des partenaires industriels dont le PDG de Robosoft, Vincent Dupourqué et le Dr Jean Luc Weber, fondateur de Tam Telésanté, société qui fournit les capteurs communicants avec le robot.

N’allez pas imaginer un mannequin ressemblant trait pour trait à un être humain : la réalité est moins extravagante que la science-fiction. Ce nouveau robot ressemble plutôt à un aspirateur sans fil et sans tuyau, doté de roues et d’un écran.

Alors qu’il vient de démarrer sa phase de test qui devrait durer jusqu’à fin 2007, RoboDomo pourrait à terme, assurer un maintien sécurisé à domicile des personnes âgées. Son gros atout : il pourra être piloté à distance très simplement par le biais d’un téléphone portable. De plus, il offrira à terme, un bouquet de services intégrant des objets communicants sans fil, tels qu’un capteur de chute, de température, un tensiomètre, un pèse personne, un pilulier, etc. .../...

Au-delà des aspects techniques, les concepteurs de ce robot tablent sur le fait que « 92% des personnes âgées interrogées souhaitent un maintien sécurisé à domicile »* et que d’ici 2020, un quart des Européens seront âgés de plus de 65 ans, ce qui est déjà le cas à Nice aujourd’hui, précisent-ils.

En 2015, le Japon prévoit d’équiper un quart de ses foyers d’assistants domestiques du fait de la diminution du potentiel d’aides-soignants, d’où l’engouement naissant des grandes entreprises d’informatique et de télécommunications pour ces nouveaux objets communicants mobiles allant de l’accompagnement psychologique à la télésurveillance médicale. « De plus en plus d’intelligence sera déportée sur le robot pour permettre la télésurveillance 24H/24, 7 Jours/7 et l’assistance médico-technique à domicile » ajoutent encore les concepteurs de ce projet.

RoboDomo, proposé par le MBDS comme premier projet pluridisciplinaire de l’Institut IMAGINE (projet phare du Service d’Activités Industrielles et Commerciales de l’Université) a été découpé en trois phases qui seront gérées par l’Université de Nice, précise le communiqué :

- phase 1 (jusqu’ à Novembre 2006) avec SFR, pour pilotage du robot avec un téléphone 3G et visioconférence 3G

- phase 2 (Nov. 2006- Sept 2007) : bouquet de services « 3P » (Peur, Paresse, Plaisir) intégrant des objets communicants sans fil. Les partenaires identifiés en plus du CHU de Nice et ROBOSOFT sont GDF, Veolia, Coronis, Tam Télésanté, le CSTB, ASK et NOKIA (en discussion avec un TELCO, le Crédit Agricole, Philips et une mutuelle).

- Phase 3 (démarrage fin 2007) Pilote en vraie grandeur sur une cinquantaine de foyers à Nice. Dans un premier temps, il s’agira de valider le pilotage à distance d’un robot depuis un téléphone 3G connecté à un réseau UMTS. Ce dernier devrait permettre de guider le déplacement du robot, de recevoir des données audio et vidéo provenant de la camera fixée à celui-ci lorsque l’option « vidéo conférence » est activée et d’en envoyer (partie « plaisir » d’un service à une personne âgée ou surveillance médicale ou support bancaire ou social).

*(Domotique News, Juillet Août 2006)


Publié le Vendredi 10 Novembre 2006 dans la rubrique Internet | Lu 6261 fois