Sommaire
Senior Actu

Risque cardiovasculaire augmenté chez les seniors à cause de la pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique peut être responsable d'un excès de risque d'hospitalisation pour causes cardio-vasculaires, notamment chez les personnes de 65 ans et plus, selon une étude* de l'Institut de veille sanitaire (InVS), publiée cette semaine sur son site internet.


Il s'agit de l'une des premières études françaises multicentriques qui se penche sur les liens entre la pollution de l'air et les hospitalisations, à partir de données recueillies en routine dans les hôpitaux (PMSI).

L'objectif de cette étude était d'analyser les liens à court terme entre la pollution atmosphérique décrite par quatre indicateurs (dioxyde d'azote, ozone, particules fines PM10 et PM2,5) et les admissions hospitalières pour causes respiratoires et cardio-vasculaires.

Elle a porté sur huit agglomérations françaises (Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen et Toulouse). Selon les villes, la période étudiée variait de 31 à 71 mois entre 1998 et 2003, en fonction de la disponibilité des différentes données. .../...
Risque cardiovasculaire augmenté chez les seniors à cause de la pollution atmosphérique

Les résultats établissent un lien significatif entre d'une part les niveaux de particules fines (PM10 et PM2,5) et de dioxyde d'azote, et d'autre part le nombre journalier d'hospitalisations pour causes cardio-vasculaires, en particulier chez les personnes de 65 ans et plus. Ce lien est encore plus élevé pour les hospitalisations pour cardiopathies ischémiques**. Chez les seniors de 65 ans et plus, les niveaux d'ozone sont également significativement associés à une augmentation du risque d'admission à l'hôpital pour causes respiratoires.

Cette étude, indique le communiqué de l’InVS, « montre que les niveaux ambiants de pollution atmosphérique rencontrés en routine dans les agglomérations françaises, bien que proches des objectifs de qualité légaux, sont significativement liés aux risques d'hospitalisation notamment pour causes cardio-vasculaires ».

* Programme de surveillance air et santé (Psas). Relations à court terme entre les niveaux de pollution atmosphérique et les admissions à l'hôpital dans huit villes françaises. Rapport disponible sur le site de l'InVS

** Les cardiopathies ischémiques correspondent à une ischémie (insuffisance d'oxygénation du muscle du coeur. Les formes les plus courantes sont l'angor (angine de poitrine) et l'infarctus du myocarde.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Pollution : un véritable danger pour les seniors de plus de 65 ans
Mexique – Des seniors servent à étudier les effets de la pollution sur la santé
A Singapour, les maisons de retraite cessent toute activité extérieure à cause de la pollution
Angleterre – La pollution coûterait 10 ans de vie aux Londoniens


Publié le Vendredi 17 Novembre 2006 dans la rubrique Santé | Lu 7529 fois