Sommaire
Senior Actu

Rhum Neisson : distillerie familiale qui célèbre ses 85 ans

Si cette maison est encore relativement jeune, elle présente néanmoins l’intérêt d’être l’une des dernières maisons indépendantes de la Martinique. Une occasion pour la distillerie de présenter quatre nouveaux rhums.


C’est en 1932 qu’Adrien Neisson fait l’acquisition du domaine Thieubert. En compagnie de son frère Jean qui est passé par l’Ecole Supérieure de Chimie de Paris, très rapidement, ils modernisent les installations existantes et introduisent leurs propres méthodes d’élaboration de ce rhum artisanal.
 
En 1952, c’est presque hier, Jean Neisson installe une colonne de distillation en continu et l’adapte afin d’obtenir un produit typique qui soit sa signature. C’est cette colonne qui aujourd’hui encore, fournit les cuves du rhum Neisson. Ne négligeant pas le côté marketing, il créé également cette fameuse bouteille à l’épaulement carré qui fit son succès à la grande époque de la Rhumerie Martiniquaise du boulevard Saint-Germain. 
 
C’est sa fille Claudine et son petit-fils Gregory qui aujourd’hui assurent la pérennité de cette maison familiale. Un renouveau générationnel qui se traduit par l’adoption d’une production ayant le label « Agriculture Biologique ». Pour cela, il convient que l’ensemble de la production soit certifié Bio. Dès 2013, une partie de la culture de canne à sucre passe en agriculture Bio tandis que le processus de production passe également en certification Bio.

Un choix qui nécessite que l’ensemble de la chaîne de production soit « nettoyé » de toutes traces de distillats classiques. Un choix qui multiplie par dix le nombre d’heures nécessaires pour l’entretien par hectare. 2017 sera ainsi la première année où le rhum Esprit Bio de Neisson intégrera -en septembre prochain- la gamme de la marque.
 
Une année riche en nouveautés puisqu’elle accueille aussi quatre nouvelles références : le Profil 105, le Vieux par Neisson, le XO et le Neisson 12 ans. Quatre rhums qui bénéficient naturellement de l’appellation AOC Martinique. Le premier qui tire son nom de son numéro de chauffe a la particularité d’être vieilli dans des fûts neufs contrairement à la tradition qui privilégie les anciens fûts de bourbon. On est d’abord séduit par son nez qui privilégie les épices avec légèreté et le boisé d’un chêne torréfié. En bouche, il offre une puissance domestiquée qui laisse apparaître des touches épicées.
 
Quant au Vieux par Neisson, il représente parfaitement la tradition du rhum agricole. Assemblage de cuvées ayant vieilli entre trois et neuf ans, il offre un caractère typique des produits classiques de Neisson.
 
Joël Chassaing-Cuvillier 


Publié le Jeudi 11 Mai 2017 dans la rubrique Consommation | Lu 1278 fois