Sommaire
Senior Actu

Réunion à Strasbourg sur Les personnes âgées et la solidarité de la société européenne

Dans le contexte général des relations intergénérationnelles et de leur impact sur la vie économique et sociale, la réunion de l'Intergroupe Famille et Protection de l'Enfance qui s'est tenue, le mercredi 5 avril dernier au Parlement européen à Strasbourg, présidée par Mme Panayotopoulos-Cassiotou, s'est penchée plus particulièrement sur le thème « Des personnes âgées et de la solidarité de la société européenne ».


La réunion a débuté avec la présentation du contexte par Mme Panayotopoulos-Cassiotou qui a souligné l'importance de l'échange d'idées à ce sujet. Plus particulièrement elle a précisé « qu'il est important de se pencher sur la façon dont l'Europe doit agir pour faire face au vieillissement démographique, améliorer les conditions de vie et de travail des personnes âgées. Parallèlement il est nécessaire d'assurer la viabilité à long terme des systèmes de retraite et fournir des soins de santé de qualité pour les plus âgés. »

Le rédacteur du rapport sur la démographie, approuvé avec une grande majorité par le Parlement européen, M. Bushill-Matthews, a brièvement exposé les points principaux de son rapport. Il a souligné entre autres, que la solidarité intergénérationnelle constitue la bonne approche dans la mesure où la question démographique concerne toute la société et qu'il nécessaire pour l'Europe d'adopter des mesures en vue d'assurer une plus grande flexibilité dans les conditions de travail. Enfin, M. Bushill-Matthews a insisté sur la nécessité de laisser le choix aux personnes âgées de contribuer à la vie sociale et économique en restant sur le marché du travail.

Représentant la Présidence du Conseil et plus particulièrement le ministère fédéral autrichien de la Sécurité sociale et des générations, Mme Winkler a quant à elle présenté les conclusions de la Conférence « Vieillissement Actif en Europe » qui s'est tenue à Vienne les 8 et 9 mars sur le vieillissement en bonne santé. Elle a rappelé que le vieillissement actif par le biais d'activités de volontariat pouvait constituer un moyen de renforcer les relations sociales, la santé physique et psychologique des personnes âgées.

Enfin, Mme Winkler a souligné que la formation continue des travailleurs âgés était essentielle pour leur assurer une qualité de vie. La participation des travailleurs âgés au marché du travail est enrichissante et bénéfique à la croissance et à l'accroissement de leur compétitivité. .../...
Réunion à Strasbourg sur Les personnes âgées et la solidarité de la société européenne

Du côté de la Direction générale emploi et affaires sociales de la Commission européenne, M. Kiviniemi a présenté les actions de la Commission sur le vieillissement démographique en insistant sur la compétence des Etats membres aux questions qui y sont liées. Il a rappelé la nécessité de moderniser les systèmes de protection sociale et d'exploiter pleinement les possibilités offertes par la Méthode Ouverte de Coordination dans les domaines des retraites, de l'inclusion et des soins à long terme. Il a finalement précisé que la Commission préparait actuellement sa Communication sur le changement démographique.

Enfin, en tant que représentante de la Plateforme AGE, Mme Patel a présenté les activités de la plateforme qui vise à promouvoir la reconnaissance de la famille en tant que fournisseur de services non seulement envers les enfants mais aussi vers les personnes âgées. Elle a en outre présenté les conclusions de l'étude menée dans plusieurs Etats membres et intitulée European Family Carers (EUROFAMCARE) qui traitait du rôle des familles dans la fourniture de soins aux personnes âgées.

L'étude montre que la meilleure stratégie semble être celle qui offre une diversité des soins permettant aux personnes âgées de rester chez elles, ainsi que celle qui reconnaît le travail des soignants et qui offre la possibilité de rémunération afin que celui-ci devienne plus attractif.

En clôturant la réunion, Mme Panayotopoulos-Cassiotou a rappelé que « la discussion d'aujourd'hui indiquait bien la complexité de la question du vieillissement démographique mais il ne faudrait pas oublier le besoin de financement par les Etats-Membres de ces mesures adéquates qui permettent de palier au vieillissement et préserver la solidarité intergénérationnelle ».


Publié le Mercredi 12 Avril 2006 dans la rubrique Intergénération | Lu 1733 fois