Sommaire
Senior Actu

Réunica Domicile : adapter le logement des seniors, un enjeu pour toute une génération

Le groupe Réunica, acteur de la protection sociale, propose depuis trois ans à Paris, Réunica Domicile, un espace de renseignements et de démonstration de 500m2 qui offre la possibilité de s'informer sur les possibilités d'adapter son habitat en fonction de son âge et de ses handicaps. Détails.


Avec l’accroissement du nombre de personnes âgées en France et l’allongement de la durée de vie, la société française se « séniorise » et une nouvelle génération, celle des papy-boomers, arrive à la retraite.
 
Une génération qui sait parfaitement ce qu’elle veut (ou pas) : ce qu’elle veut ? Rester chez elle le plus longtemps possible malgré les difficultés liées à l’avancée en âge.
 
La question du domicile s’avère donc aujourd’hui centrale : elle est à la fois personnelle mais aussi publique car elle touche profondément la société qui s’interroge sur la dépendance et ses conséquences, l’évolution du parcours de soins, la place de ses seniors, les opportunités d’un nouveau secteur (la Silver Economie)…
 
Or, le logement, qui doit être un allié pour les seniors, peut aussi devenir très rapidement être une entrave car inadapté aux contraintes liées au vieillissement. Aujourd’hui, seul 6% des habitations sont adaptées aux réels besoins des aînés et le gouvernement envisage de renforcer les efforts en passant à 80.000, le nombre de domiciles adaptés d’ici la fin du quinquennat.
 
Après trois ans d’exploitation, Réunica Domicile a mis en place des études quantitatives et qualitatives dont voici les grands enseignements…
 
Qu’est-ce qui entrave l’adaptation du domicile ?

Parmi les freins les plus exprimés : la perception de soi, de son âge. En effet, les seniors n’ont pas le sentiment d’être « vieux » et l’importance de prévenir, d’anticiper, alors même qu’ils sont en bonne santé, ne leur apparaît pas clairement.
 
Autre idée reçue, celle liée au financement des travaux à mener. Il faut rappeler que la retraite moyenne des Français s’élève à 1.256 euros nets ! C’est une donnée qui doit être prise en compte, le cadre financier de l’aménagement du domicile doit s’adapter à toutes les bourses. Les seniors pensent également que l’adaptation du logement va être une source de travaux complexes, et donc de nuisances importantes.

Qu’est-ce qui pourrait les inciter à aménager leur domicile ?

Il existe trois types de comportements chez les seniors face à l’adaptation du domicile : ceux qui sont prêts à effectuer des changements, ceux qui attendent d’avoir une raison concrète et ceux qui ne préfèrent rien changer. Le passage à l’acte semble envisageable à partir du moment où les conséquences de l’avancée en âge deviennent concrètes. Chute, retour d’une hospitalisation sont autant de raisons qui pousseraient les seniors à adapter leur domicile. Tout l’enjeu, aujourd’hui, est de leur faire prendre conscience qu’il faut agir en amont, et moins en réaction, sans pour autant transformer son « chez soi » en lieu médicalisé.
 
A noter : les adaptations semblent plus compliquées à entreprendre lorsque l’on vit seul car le veuvage a pour conséquence de transformer le domicile en lieu de mémoire, quasiment intouchable.
 
Réunica Domicile développe des solutions et un discours adapté aux seniors afin de faire évoluer les mentalités et les comportements par la prévention « positive ». Il s’agit de transformer les contraintes en opportunités et de s’inscrire, davantage, dans la perception que les seniors ont d’eux-mêmes. Cela veut dire : pas de logique culpabilisante ou moralisatrice, pas de discours dramatisant sur le vieillissement mais la volonté de proposer des solutions en fonction des besoins et du profil de chacun.
 
Concrètement, c’est :

Proposer des solutions des plus simples aux plus élaborées, et adaptées à tous les budgets et à tous les profils.
Quelques exemples : ruban adhésif sous le tapis, pose-genoux ergonomique pour le jardinage, meuble amovible pour la cuisine, télécommande générale pour l’équipement électrique d’une pièce, lit électrique, lumière pour les couloirs…). Eclairer les seniors, les guider, les rassurer, les aiguiller en mettant à leur disposition des éléments concrets.
 
Quelques exemples : leur fournir une liste de professionnels et organismes référencés, des références produits avec les tarifs conseillés...mais aussi un cycle de conférences avec des professionnels sur la thématique du bien vieillir, de la prévention santé… Remettre les seniors au coeur du dispositif en étant à leur écoute mais également à celle de leur entourage, des professionnels de santé et des acteurs du secteur.
 
Quelques exemples : les études quantitatives et qualitatives menées par Réunica Domicile pour continuer d’adapter ces solutions, le travail mené en partenariat avec des bailleurs sociaux pour adapter des logements. Faire vivre une expérience aux seniors, dédramatiser le sujet de l’adaptation du domicile et lutter contre les idées reçues.


Publié le Mardi 15 Avril 2014 dans la rubrique Habitat | Lu 1034 fois