Sommaire
Senior Actu

Retraites : les femmes pénalisées, leurs pensions de 62 % inférieures à celles des hommes, selon la CFTC

« Jusqu'à leur retraite -et même après !- les femmes payent le fait d'avoir eu des carrières discontinues. Le projet de loi sur la réforme des retraites, dans ses versions du 15 et 21 juin, ne met pas fin à cette inégalité, que les réformes précédentes avaient d'ailleurs creusée. Loin de là... » estime la CFTC dans un communiqué


Avec le report de l'âge de la retraite sans décote de 65 à 67 ans, les femmes seront davantage pénalisées. « Elles ont mis leur carrière entre parenthèses, ces périodes entre parenthèses ne sont pas comptabilisées de la même manière que si elles avaient continué à travailler. Elles devront ainsi sacrifier deux années de plus pour une retraite pleine et entière » déplore Pascale Coton, chef de file CFTC de la concertation.

Et le communiqué de la CFTC de poursuivre : « pour les fonctionnaires parents de trois enfants et ayant 15 années de service actif, finie la possibilité d'un départ anticipé à la retraite ! Cette compensation à laquelle ils avaient droit a été purement supprimée dans le texte (art. 19). Les instituteurs ou les infirmiers par exemple, très majoritairement des femmes, continueront donc à exercer quelques années encore un métier éprouvant ».

Quant à la prise en compte du montant des indemnités journalières maternité dans le compte retraite des assurées (art. 12), estime encore la confédération, une mesure présentée comme une « réelle avancée », son effet sera en fait limité. « Le calcul qui se fait sur les vingt-cinq meilleures années de salaire ne permettra pas de résorber les écarts de pensions, car il est évident que sur une telle période, une femme a forcément connu des interruptions de carrière ! » souligne Pascale Coton.

Aucune mesure n'a, de plus, été introduite pour compenser la perte des droits liés au temps partiel subi, qui concerne aussi, dans la très grande majorité des cas, les femmes. La CFTC demandait à ce que ces dernières puissent acquérir des droits à la retraite sur la base d'un temps plein.

Réforme après réforme, sans oublier celle de la MDA (majoration de durée d'assurance) en juillet 2009, la situation des femmes ne s'améliore guère conclut la CFTC. Et ce n'est pas en pénalisant de seulement 1% les entreprises qui ne jouent pas le jeu de l'égalité que les mentalités vont évoluer. Si ?


Publié le Jeudi 1 Juillet 2010 dans la rubrique Retraite | Lu 2067 fois