Sommaire
Senior Actu

Retraites complémentaires : des efforts possibles mais commençons par les cotisations patronales (CFTC)

La troisième séance de négociation visant à prendre de nouvelles mesures pour équilibrer les comptes de l'AGIRC ARCCO s’est déroulée cette semaine. Pour la CFTC, la hausse des cotisations patronales et salariales constitue la véritable clé d'entrée de cette négociation.


Cette augmentation du taux contractuel pourra éventuellement être répartie sur plusieurs années. Il n'était clairement pas envisageable pour la CFTC de faire peser le financement de l'AGIRC ARCCO sur les seuls retraités.

Lorsque ce dispositif sera acté, la CFTC pourra alors valablement parler de moindre revalorisation des pensions pour les retraités. Le débat reste ouvert pour construire un accord de nature pérenne.

Par-delà la revalorisation des cotisations par l'augmentation du taux contractuel, la CFTC avancera plusieurs propositions visant à l'équilibre durable, dont le pilotage des réserves par variation du taux d'appel...

La CFTC est satisfaite de la démarche constituée par les 5 organisations syndicales, autour de la même exigence : l'augmentation du taux contractuel. C'est un élément décisif pour la poursuite de la négociation.

La prochaine séance est prévue le 14 février. La CFTC espère aboutir à un accord proposant des mesures justes et durables, lors de la dernière séance de négociation le 7 mars.


Publié le Vendredi 8 Février 2013 dans la rubrique Chroniques | Lu 921 fois