Sommaire
Senior Actu

Retraites : Fillon, en fidèle serviteur du patronat, lettre ouverte de Lutte Ouvrière

Non content d'avoir reporté l'âge légal de la retraite de 60 à 62 ans, le Premier ministre François Fillon a déclaré le 1er octobre 2011 devant un parterre de patrons qu'il faudrait aller vers « un âge de départ en retraite commun » avec l'Allemagne, soit 65 ans aujourd'hui et 67 ans en 2030. Le tout pour sauver la zone euro !


La zone euro a bon dos mais les comparaisons de Fillon sont mensongères : les Allemands peuvent prendre une retraite à taux plein à 35 ans de cotisation, alors qu'en France il en faut 41,5.

Sans parler des salaires, plus élevés qu'en France. La natalité est moindre en Allemagne et la population plus âgée, et Fillon reconnaît ainsi que l'argument de la démographie, rebattu pour justifier une retraite plus tardive, n'est qu'un vulgaire prétexte.

Car il en va des retraites comme du reste : derrière les comparaisons bidon et les arguments pseudo-techniques, il s'agit d'user plus longtemps les travailleurs dans les chantiers, sur les chaînes de production ou aux caisses des supermarchés.

C'est la lutte sans répit que mènent la bourgeoisie et ses pantins... jusqu'à ce que les travailleurs rendent les coups !


Publié le Lundi 3 Octobre 2011 dans la rubrique Chroniques | Lu 1378 fois