Sommaire
Senior Actu

Retraite portée à 68 ans en Grande-Bretagne à partir de 2044

Alors que la Grande-Bretagne doit faire face à une précarisation croissante d'un bon nombre de ses retraités, le gouvernement de Tony Blair a décidé la semaine dernière, de réformer son système de pension, qui prévoit notamment une augmentation progressive de l’âge légal de la retraite, qui devrait atteindre les 68 ans d’ici 2044.


John Hutton, ministre du Travail et des Pensions de l’équipe de Tony Blair, a donc annoncé jeudi dernier, lors de la présentation du « Livre blanc du Gouvernement sur le retraites », la modernisation du système des retraites anglais mis en place en 1946, au lendemain de la 2nde guerre mondiale.

L’âge de la retraite en Grande-Bretagne va donc progressivement être relevé. Alors qu’il est actuellement de 65 ans pour les salariés du privé, il passera à 66 ans en 2024, à 67 ans en 2034 et à 68 ans en 2044. L'âge de la retraite pour les femmes passera de 60 à 65 ans, égalant celui des hommes, à partir de 2010.

D’autre part, le gouvernement a décidé de rétablir -en principe à partir de 2012 et en fonction des prévisions budgétaires- l’indexation du montant des retraites sur celui des salaires et non plus sur le taux d’inflation. Ce système devrait s’avérer plus avantageux pour les retraités. En effet, entre mars 2005 et mars 2006, les salaires ont augmenté de 4.2% alors que l’inflation n’était que d’1.8%.

Toujours selon cette réforme, qui devrait être présentée au Parlement britannique dans les mois à venir, pour prétendre à une retraite d’Etat complète –qui s’élève actuellement à l’équivalent de 120 euros par semaine pour une personne seule-, les salariés devront pouvoir justifier de 30 années de cotisations au lieu des 44 prévues initialement pour les hommes et des 39 prévues pour les femmes. Le livre blanc envisage également des mesures spécifiques pour les femmes qui ont élevé leurs enfants ou pour les personnes qui s'occupent d'handicapés, en abaissant le nombre d'années de cotisations. .../...
Retraite portée à 68 ans en Grande-Bretagne à partir de 2044

Enfin, compte tenu de la fragilité des fonds de pension d’entreprises –dont certains ont littéralement ruiné des milliers de retraités qui doivent maintenant continuer à travailler pour maintenir des revenus décents-, l’Etat prévoit la création d’un plan national d’épargne-retraite obligatoire. Ce plan vise les salariés qui n’ont pas pris d’assurance retraite auprès d’un organisme privé. Il devrait être obligatoire à moins que l’employé le refuse de manière explicite. Il sera financé à hauteur de 4% par le salarié et de 3% pour l’employeur et pour 1% à la charge de l'Etat. A partir de 2012, tous les salariés de plus de 22 ans devraient en principe, être contraints de participer à ce nouveau système.

Précisons ces changements, prévus par le gouvernement de Tony Blair, n'affecteront pas les travailleurs actuellement âgés de 47 ans et plus.

Le Premier ministre Tony Blair estime que cette réforme des retraites est « juste » et qu’elle constitue la « meilleure chance » de solutionner le problème de pensions en Grande-Bretagne. Les partis d'opposition ont pour leur part soutenu dans l'ensemble les projets du gouvernement travailliste indique Reuters.

Pour en savoir plus, lire aussi :
Allongement de la durée du travail : 1.5 millions de fonctionnaires anglais en grève
Réforme des retraites en Grande-Bretagne : la retraite à 68 ans


Publié le Mardi 30 Mai 2006 dans la rubrique Retraite | Lu 6364 fois