Sommaire
Senior Actu

Retraite en Thaïlande : un nouvel acteur francophone arrive sur le marché

Après trois ans à Paris dans le domaine des études et du conseil pour les professionnels de l’immobilier, puis deux ans en Thaïlande dans une agence immobilière francophone à des fonctions marketing et commerciales, Louis Cousin fonde la société AIT (Achat Immobilier Thaïlande) qui vise à aider les retraités français à investir et/ou s’installer en Thaïlande.


« Nous nous consacrons exclusivement à la clientèle francophone, et nous concentrons sur un nombre limité d’opérations sur Hua Hin et Phuket, des résidences qui correspondent à une demande, qui présentent un bon rapport qualité-prix, que nous maîtrisons parfaitement et dans lesquelles nous avons le plus souvent déjà accompagné plusieurs Français ou Francophones dans leurs projets d’acquisition » résume Louis Cousin à l’occasion du lancement de sa société.

Sur Bangkok, AIT communiquera de manière ponctuelles aux personnes intéressées des « hot deal » : des appartements proposés en dessous du prix du marché, parce que le propriétaire est pressé de vendre ou a profité d’un effet de change favorable… « Notre approche se veut vraiment qualitative et non quantitative » assure encore Louis Cousin.

Rappelons que la Thaïlande attire de plus en plus de Français, de métropole mais aussi des DOM TOM, ainsi que de nombreux Suisses et Belges, qui s’y installent pour la retraite (toute ou partie de l’année) ou y réalisent des investissements locatifs.

Le fait est que le pays offre une excellente qualité de vie et des fondamentaux économiques solides. Mais le marché immobilier n’a rien à voir avec le marché immobilier français, que ce soit au niveau des prix, de la typologie de l’offre et de la demande, et aussi du cadre réglementaire. Il y a du bon et du moins bon, et le rôle du conseil immobilier est d’autant plus important.

« Nous nous efforçons d’apporter un conseil honnête et de qualité et un suivi très professionnel, en consacrant du temps à nos clients ; en les accompagnant tout au long du processus d’acquisition : choix d’un produit adapté, visites, contrats, paiements, et jusqu’à la livraison dans le cas de vente de villas sur plan. Nous répondons également à toutes leurs questions relatives aux aspects corollaires à une acquisition (fiscalité, assurances, succession, santé…) en les mettant en contact le cas échéant avec des professionnels qualifiés. ».

Retraite en Thaïlande : quelques témoignages

Retraite en Thaïlande : un nouvel acteur francophone arrive sur le marché
Myriam et Patrice*, fonctionnaires à la ville de Genève, étaient déjà amoureux de la Thaïlande mais n'étaient encore jamais venu à Hua Hin. « Nous avions déjà été dans les îles et à Chang Mai, mais c'était notre premier séjour à Hua Hin et nous avons tout de suite été séduits. C'est exactement ce que nous recherchions : une petite station balnéaire sympa et sans prétention, pas trop touristique, qui a conservé un côté authentique tout en offrant le confort moderne... ».

Le coupe projetait depuis un moment de passer leurs belles années en Thaïlande, mais pas forcément d'acheter une maison aussi vite ! « Mais ça nous a vraiment plu. On s'est dit que c'était l'occasion d'avoir un deuxième chez nous, en Thaïlande, et d'y venir plus souvent. En attendant de s'y installer définitivement, puisque nous avons encore cinq ans d'activité devant nous ».

Naturellement, le prix très attractif et le financement accordé par le promoteur les a aidé à prendre une décision rapide: « A ce prix-là, si proche du centre-ville et de la plage, c'était vraiment une bonne affaire, on ne s'est pas posé trop de questions ».

Paul et Valérie, tous deux à la retraite (lui était kinésithérapeute et elle créatrice de mode) ont eux aussi été séduits par le prix et l'emplacement mais également par les maisons elle-même. « J'ai aimé l'architecture contemporaine mais sans prétention de ces maisons, qui sont par ailleurs très lumineuses et bien agencées » nous explique Valérie.

Ces Normands, fort sympathiques, connaissaient déjà très bien Hua Hin. « Cela fait dix ans que nous venons tous les hivers. Jusque-là, nous louions, mais les locations sur cette période sont chères, difficile à trouver. Et en plus, on n'est pas toujours contents de ce que l'on a et puis, on n'est pas chez soi... Nous avions déjà visité des maisons les années précédentes, mais nous n'avions rien trouvé qui nous convenaient dans des prix raisonnables. Là, c'est fait ».

Pierre, agent immobilier dans les DOM-TOM, et Paul, cheminot en retraite, et tous deux mariés à des Thaïlandaises, ont aussi fait le choix d'acquérir une maison dans la même résidence, pour les vacances.

« Je vis en Issan (région située au Nord Est de la Thaïlande) avec ma femme -explique Paul, et j'aime bien la campagne, la « vraie Thaïlande » comme on dit ; avoir une maison à la mer, dans une station balnéaire où l'on peut retrouver certaines habitudes occidentales faisait aussi partie du « deal » avec ma femme! » plaisante-t-il.

Pour Pierre, qui avait un temps considéré l'acquisition d'un F2 dans la station balnéaire de Pattaya, le rapport qualité prix a été déterminant « Entre une maison avec 2 chambres et un appartement avec une seule chambre, au même prix, je n'ai pas hésité longtemps, d'autant que ma femme préférait clairement Hua Hin à Pattaya ».

Si la plupart des acquéreurs francophones sont pour des résidences secondaires, ça ne sera pas le cas de Sylvain et Maryse, qui eux, projettent de s'installer à l'année. « Nous avons réservé notre terrain et attendons la revente de notre maison à Arcachon pour lancer les travaux ». Lui, militaire tout juste retraité, elle, assistante sociale fatiguée par son travail, ils ont décidé de changer de pays pour de bon. « Pour vous parler franchement, on en a marre de la France. En Thaïlande, il n'y a pas que le soleil et la plage, on n'aurait pas pris cette décision juste pour cela ! La vie est globalement moins chère, il y a de bonnes infrastructures avec de très bons hôpitaux et surtout, les Thaïlandais sont des gens formidables. Là-bas, ils n'ont pas perdu les valeurs de respect ».

* par soucis d'anonymat, tous les prénoms ont été modifiés.


Publié le Mercredi 30 Mai 2012 dans la rubrique Retraite | Lu 3921 fois