Sommaire

Retraite : ce qu'en attendent les Français

L’Institut Français des Seniors, organisateur du Salon des Seniors de Paris qui se tient actuellement, a réalisé sur son panel « Silver Testeur » composé exclusivement de quinquas et plus, une grande étude qui visait à comprendre comment les seniors voyaient leur retraite et ce qu’ils en attendaient. En voici les grandes lignes.


L’âge moyen souhaité pour le départ à la retraite est de plus en plus tardif… Il s’élève aujourd’hui à 63,5 ans. C’est 2,5 ans de plus qu’en 2014, ce qui montre bien que les Français de 50 ans et plus ont intégré l’idée du recul progressif de l’âge du départ à la retraite. Précisons que pour ceux qui travaillent encore, et notamment les CSP+, ces derniers se verraient même restés en activité jusqu’à 65 ans.  
 
Toujours selon cette étude, on imagine la retraite comme « une nouvelle vie ». Les seniors nourrissent des projets personnels et se voient très actifs. Ils souhaitent profiter à fond de « cette liberté à plein temps » pour « avoir plus de temps pour faire » ce qu’ils aiment (45%). D’ailleurs et sans surprise, le premier mot qui est associé à la retraite est… « liberté » pour pratiquement les trois-quarts (72%) des sondés. Viennent ensuite « projets nouveaux », puis « loisirs » loin devant… « le repos » avec seuls 19% des répondants.
 
Cette vision dynamique de cette « troisième mi‐temps » de la vie qui va durer un quart de siècle (l’espérance de vie à la retraite étant de 22 ans pour les hommes et 27 ans pour les femmes) explique que seulement 21% sont inquiets de ce changement. Un tiers se dit même « soulagé » qu’elle arrive. Un chiffre à mettre en parallèle avec les 23% qui ne sont plus très épanouis dans leur travail.
 
D’ailleurs tout n’est pas rose. Ne tombons pas dans l’angélisme non plus ! De fait, la retraite, tout comme le fait de vieillir entrainent bien des peurs chez les seniors. Leurs espérances les plus fortes sont de ne pas être entravés pour profiter de manière optimale de cette retraite tant attendue (santé, argent et capacités intellectuelles). En 2014, c’est la peur de manquer d'argent qui était citée en premier. Trois ans plus tard, c’est la santé qui est devenue leur souci numéro 1.
 
La clé pour bien vivre sa retraite, c'est de se préparer à ce changement de vie radical. C'est le cas de sept futurs retraités sur dix, tant du côté budget que du projet de vie, contre la moité seulement en 2014. Toujours selon ce sondage, 60% s'estiment bien informés mais un petit tiers (30%) pas encore assez.
 
A noter aussi qu’un tiers des seniors français serait favorable à l’idée de continuer à travailler à temps partiel. L’idée de cumuler un emploi avec la retraite progresse donc dans le pays : plus de la moitié (53%) y est favorable (et même 61% des CSP+), mais à temps partiel. Ils n'étaient qu'un tiers en 2014 ! Précisons d’ailleurs que 450 000 retraités conservent actuellement une activité professionnelle, un chiffre qui progresse chaque année.
 
Concernant les activités à la retraite, les femmes et les hommes se retrouvent sur l’idée de « consacrer plus de temps à mes hobbies », aux « petits enfants », à « se lancer dans de nouvelles activités », à « prendre soin de moi » (7 à 8 sur 10). En revanche la question « passer plus de temps avec mon conjoint » enthousiasme largement plus les hommes (67%) que les femmes (39%)… Attention aux problèmes de couple, voire même aux divorces !
    
Pour compiler ces résultats, des questions ont été posées à des seniors encore en activité, d’autres aux retraités et enfin d’autres encore, aux deux populations.

Publié le Vendredi 19 Mai 2017 dans la rubrique Retraite | Lu 2050 fois



Commentez cette information