Sommaire
Senior Actu

Repenser la place de la médecine bucco-dentaire : appel aux candidats à la Présidentielle

A l’occasion du congrès de l’Association dentaire française (ADF) qui s’est tenu au Palais des Congrès, Porte Maillot du mardi 22 au samedi 26 novembre dernier, les médecins de la sphère bucco-dentaire lancent un appel aux candidats à la Présidentielle.


Repenser la place de la médecine bucco-dentaire : appel aux candidats à la Présidentielle
Les médecins de la sphère bucco-dentaire sont en effet en attente d’engagements concrets de la part des candidats sur 5 points essentiels :
1.     L’égalité d’accès pour tous à des soins dentaires de qualité
2.     La revalorisation des actes de soins et leur meilleur remboursement
3.     La participation active des chirurgiens-dentistes aux politiques de santé publique
4.     La préservation de l’exercice libéral par des règles européennes précises et respectées par tous
5.     La reconnaissance de la prévention à tous les âges de la vie
 
Encore trop souvent jugée périphérique, la médecine bucco-dentaire est au cœur des enjeux de santé publique. Avec huit millions de patients reçus chaque année dans leurs cabinets, les chirurgiens-dentistes sont un maillon essentiel de la chaine de soin au service d’une bonne santé globale des patients.
 
Au-delà de la prévention et des traitements des pathologies bucco-dentaires qui impactent l’état de santé global, les praticiens ont un rôle déterminant à jouer dans le dépistage de maladies potentiellement graves (cancers, diabètes, maladies cardio-vasculaires…) dont certaines manifestations primaires sont détectables dans la bouche.
 
-  Aujourd’hui, de nombreuses études attestent le caractère potentiellement aggravant des caries et maladies parodontales sur le développement de pathologies plus générales comme le diabète.
-  Les maladies de la cavité buccale peuvent favoriser l’apparition de certains cancers.
-  L’observation de la sphère buccale peut fournir de précieux indices pour faciliter ou confirmer le diagnostic de certaines pathologies notamment génétiques…
 
Il est donc urgent de repenser la place de la médecine bucco-dentaire au sein de la médecine générale et de mobiliser les candidats et les pouvoirs publics sur ce sujet clé afin qu’un plan ambitieux en médecine bucco-dentaire soit mis en place.
 
La médecine bucco-dentaire est encore trop souvent ignorée des personnalités du monde politique ! Le Congrès de l’ADF (premier congrès de médecine bucco-dentaire européen) n’a été que très rarement visité par les ministres de la santé qui se sont succédés au fil des années. L’ADF 2016 ouvre avec espoir ses portes aux prochains candidats.  


Publié le Lundi 5 Décembre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1357 fois