Sommaire
Senior Actu

Reims : onze pavillons locatifs dédiés aux seniors

Le groupe Plurial Novilla, l’un des acteurs majeurs de l’habitat social, vient d’inaugurer à Tinqueux près de Reims (Marne), onze pavillons de 80 m2 dédiés à des locataires seniors. Cet ensemble a été entièrement pensé pour répondre aux besoins de ce public, lui permettant entre autre, de conserver son autonomie tout en anticipant d’éventuelles complications et notamment, une perte de mobilité.


Depuis plusieurs années, ce groupe multiplie les projets d’habitat adapté pour tous les publics, et notamment les seniors. Toutefois, dans un contexte global de vieillissement de la population, les recettes d’hier ne correspondent plus forcément aux attentes d’aujourd’hui, et c’est l’ensemble de la conception et de la réalisation qui est en train de faire sa révolution.
 
Comme l’explique Alain Nicole, directeur général de Plurial Novilla, « les seniors d’aujourd’hui sont à des années-lumière de l’image que l’on peut encore avoir d’eux parfois. Entre 60 et 80 ans, les Françaises et les Français sont plus actifs que jamais et ont envie de continuer à vivre chez eux sans entraves, tout en préparant l’avenir ».
 
Et de poursuivre : « c’est pour cela que nous imaginons des maisons de plain-pied ou des appartements desservis par ascenseur, avec des équipements spécifiques convenants aussi bien à des personnes en pleine santé qu’à des personnes touchées par un début de perte d’autonomie ».
 
Chaque pavillon est un T3 d’environ 80 m2. Il bénéficie d’un garage et d’une terrasse privée ainsi que des jardins communs qui ont été créés afin de permettre de tisser des liens entre les résidents. Cet ensemble a été entièrement pensé pour répondre aux besoins de ce public, lui permettant entre autre, de conserver son autonomie tout en anticipant d’éventuelles complications et notamment, une perte de mobilité.
 
Le caractère évolutif de ces logements est l’un des paramètres plébiscités par les occupants, tout comme l’ensemble des équipements fonctionnels mis à leur disposition : douches italiennes, barres de relevage, volets électriques…
 
« Pour mieux concevoir l’habitat, il faut comprendre l’usage qui va être fait des lieux, la manière dont les habitants vont évoluer avec leur logement au fil des années », reprend Alain Nicole. « Au-delà de l’expertise indéniable de nos équipes, nous faisons régulièrement appel à des spécialistes de la domotique, de la télémédecine ou à des ergonomes pour enrichir notre réflexion et faire évoluer nos projets vers des horizons plus audacieux mais toujours porteurs de valeur ajoutée pour les résidents ».


Publié le Lundi 13 Mars 2017 dans la rubrique Habitat | Lu 1887 fois