Sommaire
Senior Actu

Reg'Art sur Alzheimer : quand les patients deviennent artistes (exposition)

Depuis le 28 Septembre 2010, les peintures de Michel, d'Odette, d'Eliane et d’autres personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer se déplacent dans différents lieux culturels, afin de témoigner de leur expérience artistique au sein des ateliers d'art-thérapie du Groupe ReSanté-Vous. Le prochain lieu d’accueil sera la chapelle St Louis du collège Henri IV à Poitiers le 6 mai prochain.


Aujourd'hui, on intègre aisément l'idée que les traitements médicamenteux ne sont pas l'unique solution à laquelle les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer peuvent avoir recours.

En effet, la douleur morale, le sentiment d'impuissance et de régression, accompagnés par une forte dévalorisation, ne peuvent être entièrement résolus par l'administration de médicaments. Qu'il soit question des aidants familiaux ou des malades eux-mêmes.

La maladie d'Alzheimer, ennemie du passé, inhibitrice de projection dans l'avenir, doit pouvoir s'envisager au jour le jour avant tout. C'est pourquoi, depuis quelques années, se développent les accompagnements non-médicamenteux, mis à l'honneur les 3 et 4 Novembre derniers au cours du Colloque International sur les approches non-médicamenteuses de la Maladie d'Alzheimer, à la Cité des Sciences à Paris. Au cours de cet événement, les oeuvres réalisées au sein des ateliers d'art-thérapie du Groupe ReSanté-Vous ont été exposées, en partenariat avec l'Association Artz.

L'Art-thérapie fait partie de ces approches non-médicamenteuses. Elle permet, en utilisant l'activité artistique dans toute sa diversité et sa complétude (danse, peinture, sculpture, collage, mime, vidéo, théâtre...), d'éveiller les sens, d'impliquer la personne malade, ainsi que ses proches, dans une dynamique projective et de plaisir.

On sait que dans l'immense complexité de l'évolution de la maladie, certaines facultés persistent. C'est le cas de la mémoire procédurale (liée à une habitude, à une gestuelle, à une technique), et de la mémoire émotionnelle (liée au sentiment que confère un visage, un tableau, une musique).

Ainsi, passés les quatre-vingts ans, et malgré leur maladie, des résidents de plusieurs EHPAD ont pu, l'espace d'une année, se transformer en artistes. Ils ont pu trouver dans les arts plastiques un véritable champ d'expression, d'apprentissage, et d'émotion. Ils ont découvert des techniques, des aptitudes auxquelles ils ne s'attendaient pas et la possibilité d'exposer leurs oeuvres dans des lieux prestigieux, pour changer le regard que les gens portent sur eux.


Publié le Vendredi 29 Avril 2011 dans la rubrique Santé | Lu 2512 fois