Sommaire
Senior Actu

Réforme des retraites : les grandes lignes à retenir

Le 27 août dernier, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a présenté les mesures adoptées pour la réforme des retraites. Toutefois, pas toujours simple de s’y retrouver… Alors, « d’accord, pas d’accord », voici donc les grands points à retenir.


Le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus était encore de 12 millions en 2000 ; il est aujourd'hui de 15 millions et sera de 20 millions en 2035.

S'agissant de l'espérance de vie à 60 ans, elle va continuer à augmenter et atteindre un peu plus de 25 ans pour les hommes et 30 ans pour les femmes en 2035.
  
A l'horizon 2020, le besoin de financement est de l'ordre de 21 Mdeuros, dont 7,6 Mdeuros pour le régime général et les régimes assimilés ; à l'horizon 2035, il pourrait atteindre 27 Mdeuros.
 
« C'est ma responsabilité que de rétablir durablement l'équilibre » indiquait cette semaine le Premier ministre qui présentait ses nouvelles mesures qui visent à atteindre quatre objectifs : garantir le système des retraites dans la durée, prévenir et prendre en compte la pénibilité, rendre le système des retraites plus juste, et aussi plus simple et plus lisible pour les assurés.
 
Pour répondre à ces objectifs, les principaux points de la réforme sont les suivants :

- augmentation des cotisations vieillesse, pour les actifs et pour les employeurs, de +0,15 point en 2014, puis de +0,05 point pour les trois années suivantes (soit un total de +0,3 point de 2014 à 2017),
- report de la revalorisation des pensions de retraite du 1er avril au 1er octobre,
- fiscalisation de la majoration de pension de +10% pour les retraités ayant élevé trois enfants,
- allongement de la durée d’assurance pour une retraite à taux plein d’un trimestre par an à partir de 2020 pour atteindre 43 ans en 2035,
- création, à partir de 2015, d’un compte personnel de prévention de la pénibilité : les points accumulés sur ce compte (un point par trimestre d’exposition à un facteur de pénibilité) pourront être utilisés pour des formations, travailler à temps partiel en fin de carrière ou bénéficier de trimestres de retraite,
- pour les femmes, les modes de calcul seront revus pour la prise en compte des trimestres d’interruption au titre du congé maternité, les petits temps partiels et les majorations de pension pour enfant,
- pour les jeunes, l’assiette de cotisation des apprentis sera réformée afin de permettre la validation d’un nombre de trimestres identique au nombre de trimestres travaillés. Un tarif préférentiel de rachat de trimestres d’études sera ouvert aux jeunes entrant dans la vie active.
                                                              
Ces mesures font l’objet d’une communication au Conseil des ministres du 28 août 2013. Elles concluent une concertation avec les partenaires sociaux ouverte en juin 2013 à la suite de la remise du rapport de la Commission Moreau sur l’avenir des retraites.


Publié le Vendredi 30 Août 2013 dans la rubrique Retraite | Lu 1106 fois