Sommaire
Senior Actu

Réforme des retraites en Grande-Bretagne : la retraite à 68 ans

Confrontée au vieillissement de sa population, la Grande-Bretagne a crée il y a trois ans, une Commission sur les retraites, qui a publié un rapport mercredi dernier préconisant l’allongement de la durée de cotisation des Britanniques jusqu’à l’âge de 68 ans.


Après trois années de travail, cette commission présidée par l’ancien patron des patrons Adair Turner, vient donc de rendre public son rapport sur la réforme des retraites. En effet, comme de nombreuses nations occidentales, la Grande-Bretagne vieillit.

Dans un pays où l’espérance de vie gagne quelques points d’années en années, les salariés vont être de moins en moins nombreux pour financer les retraites de leurs aînés. De fait, le système de pensions britannique est déjà déficitaire de 57 milliards de livres, soit environ 83 milliards d’euros.

Alors qu’actuellement l’âge légal de la retraite est de 65 ans, le rapport de la Commission propose d’augmenter progressivement cette limite à 66 ans en 2030, à 67 ans en 2040 et enfin à 68 ans en 2050. En ce qui concerne les femmes, l’âge légal est actuellement de 60 ans. Il sera porté à 65 en 2020.

Pour contrebalancer l'élévation de l’âge légal de la retraite -près d'un Britannique sur deux est contre cette augmentation, indiquait récemment un sondage paru dans le Daily Telegraph-, le rapport Tuner suggère une hausse généralisée des pensions d’Etat (actuellement de 82 livres par semaine pour une personne seule et 130 livres pour un couple). De plus, ce rapport préconise que les retraites soient indexées sur les salaires et non plus sur l'inflation, qui ne progresse pas aussi vite.

D’autre part, toujours selon ce rapport, les employés devraient être automatiquement affiliés à un plan d’épargne retraite. La cotisation minimum serait de 8% du salaire, dont 4 % à la charge de l'employé, 3 % à la charge de l'employeur et 1 % à celle de l'Etat. Il faut en effet rappeler, qu’actuellement, douze millions de salariés ne cotisent pas suffisamment pour pouvoir prétendre à la retraite de base qui est déjà peu élevée.

Ce rapport n’a pas été sans soulever de nombreuses protestations en Grande-Bretagne où récemment le gouvernement a autorisé les fonctionnaires à prendre leur retraite à 60 ans.

« La question des retraites, à l'instar de toutes les décisions sur le long terme, doit faire l'objet d'un consensus. Nous cherchons une solution pour toute une génération, et non pour une législature », a déclaré Blair. En tout état de cas, aucune décision définitive ne va être prise dans l’immédiat. De nombreuses consultations vont être mises en place et le gouvernement devrait présenter des propositions détaillées pour l’été 2006.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Le gouvernement Blair recule sur l’âge légal du départ en retraite des fonctionnaires
Réforme des retraites en Grande-Bretagne : la retraite à 68 ans


Publié le Vendredi 2 Décembre 2005 dans la rubrique Retraite | Lu 7726 fois