Sommaire
Senior Actu

Record de salariés seniors au Japon

Au Japon, le nombre de seniors encore dans actifs dans le monde du travail n’a jamais été aussi élevé : il a atteint les 5.4 millions au trimestre dernier. Un record, même au Pays du soleil levant, indique un article du quotidien local Nihon Keizai.


Dans un pays où les plus de 65 ans représentent déjà plus de 21% de la population totale, presque 26 millions d’habitants seniors, le nombre de travailleurs âgés de plus de 65 ans n’a jamais été aussi élevé : il a dépassé les 5.4 millions de personnes au cours du dernier trimestre (entre juillet et septembre 2006).

Cette situation peut s’expliquer, indique le quotidien Nihon Keizai, par une reprise de l’activité économique nippone et par le manque de main d’œuvre qui commence à se faire ressentir sur le marché du travail.

Ainsi selon des statistiques officielles, les personnes âgées de 65 ans et plus (employées ou à la recherche d’un emploi) ont représenté au trimestre dernier, près d’un individu sur cinq (20.9%) en terme de main d’œuvre, soit un point de plus par rapport à l’année précédente à la même période.

En effet, comme dans de nombreux pays occidentaux, les baby-boomers japonais atteignent en ce moment même l’âge de la retraite et l’année prochaine, les entreprises vont devoir faire face aux départs massifs de ces employés nés après la Seconde guerre mondiale.

Toujours selon ce quotidien, ce sont les petites et les moyennes entreprises qui font principalement appel à cette main d’œuvre senior. Ce sont elles qui profitent et valorisent le mieux l’expérience et les connaissances de ces salariés âgés. .../...
Record de salariés seniors au Japon

Toutefois, il semblerait que les grandes entreprises commencent elles aussi à changer leur fusil d’épaule. Ce quotidien nippon cite le cas du plus gros vendeur de hamburgers au monde, Mcdonald’s, qui depuis mai dernier permet à ses employés ayant atteint l’âge légal de la retraite de continuer à travailler dans l’entreprise.

Dans ce contexte, les entreprises commencent à craindre de devoir faire face à un véritable manque de main d’œuvre dans les années à venir, ce qui explique qu’elles se tournent de plus en plus vers les jeunes retraités, qu’elles tentent de convaincre de rester en poste. Pour ce faire, elles reculent l’âge du départ en retraite à 65 ans (au lieu de 60 ans actuellement). Selon les économistes locaux, cette situation démographique devrait également profiter aux jeunes diplômés.

Rappelons qu’au rythme actuel du vieillissement de la population japonaise, dans moins de dix ans -d'ici 2015-, un quart de la population sera alors âgée de 65 ans et plus. L'année dernière, pour la première fois depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la population japonaise a même commencé à diminuer.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Une grande banque australienne garantit l'emploi de ses salariés seniors


Publié le Mardi 7 Novembre 2006 dans la rubrique Emploi | Lu 4398 fois