Sommaire
Senior Actu

Rassemblement pour l'emploi des seniors le jeudi 12 juin de 17h à 19h au Trocadéro

Trois ans après son premier rassemblement, l'association QuinquasCitoyens, qui lutte contre le chômage des seniors, organise un nouveau rassemblement pour l'emploi des quinquas sur le parvis des libertés et des droits de l'homme au Trocadéro à Paris le 12 juin de 17h à 19h.


Après cinquante ans, souligne le communiqué, les chances de retrouver un travail équivalent sont pratiquement nulles, et pour ceux qui retrouvent un travail salarié, il est de qualification inférieure et plus précaire au moment où les charges familiales sont les plus fortes : les études des enfants et les parents dont la santé commence à poser problème.

Et le communiqué de QuinquasCitoyens d’ajouter que l'Observatoire des Discriminations a montré que c'était le candidat de 50 ans qui avait le moins de chance d'avoir un entretien d'embauche. D’ailleurs, le taux d'emploi des seniors (55-64 ans) de 38 % en France, reste l'un des plus bas d'Europe. Il n'a pratiquement pas bougé depuis 2005 alors que la Suède en est à 69% et que l'Union Européenne vise un taux –relativement modeste- de 50% pour 2010 !

Toujours selon le communiqué, seulement un peu plus d'un tiers des Français sont en emploi lorsqu'ils prennent leur retraite, c'est-à-dire, à peine 10% des personnes travaillant dans les entreprises ! Et de remarquer que les comportements de discrimination à l'égard des quinquas continuent au niveau du recrutement et que le retrait du travail d'un salarié senior n'entraine pas l'embauche d'un jeune !

D'autre part, le taux de chômage officiel de 4,9% des 50 ans ne reflète pas la réalité car il ne tient pas compte des 380.000 personnes en Dispense de Recherche d'Emploi, ni des exclus du CDI qui ont créé leur propre emploi, 470.000 travailleurs indépendants ont des revenus inférieurs au seuil de pauvreté.

Enfin, le Conseil d'Analyse Economique a calculé que si les quinquas n'étaient pas discriminés les déficits sociaux seraient réduits de 10 milliards d'euros par an. « Tout le monde gagne à l'emploi du million de quinquas qui veulent travailler. Les entreprises doivent le comprendre » conclut le communiqué de QuinquasCitoyens.

Les solutions passent par :
- la suppression immédiate de la Dispense de Recherche d'Emploi avec la mobilisation du service public de l'emploi pour la formation et l'insertion des chômeurs de plus de 50 ans
- l'interdiction immédiate des préretraites qui nient les capacités d'apprentissage à tout âge
- le remplacement des départs à la retraite des fonctionnaires par des Quinquas
- la formation tout au long de la vie professionnelle alors qu'elle chute après 45 ans
- la mobilité interne horizontale pour éviter le phénomène de silotage professionnel et le rétrécissement de la hiérarchie
- l'instauration du travail soutenable tout au long de la vie avec une meilleure ergonomie et la réduction des accidents de travail
- l'amélioration de la qualité de l'environnement dans l'entreprise qui passe par un management moins anxiogène et compatible avec les valeurs de notre société pour éviter une charge psychique insupportable sur le long terme
- la possibilité d'accès aux fonctions publiques sans passer par les concours dont on connaît les limites.
- l'acceptation de la différence et des deux diversités les plus naturelles dans une société : le sexe et l'âge.


Publié le Mercredi 11 Juin 2008 dans la rubrique Emploi | Lu 4688 fois