Sommaire
Senior Actu

Québec : un protocole d’accord pour le projet pilote de « Ville-amie des aînés » pour Drummondville

Dans le cadre de la Stratégie d'action en faveur des seniors, la ministre québécoise responsable des Aînés, Mme Marguerite Blais, et le maire de Drummondville, Mme Francine Ruest-Jutras, ont annoncé récemment, l'implantation du projet pilote « Ville-amie des aînés » pour la ville de Drummondville.


Le vieillissement accéléré que connaîtra la société québécoise au cours des prochaines années aura des répercussions majeures sur l'organisation des milieux de vie et des communautés locales. Les municipalités seront directement touchées par ce phénomène. Elles devront adapter leurs services et leurs infrastructures pour assurer la santé, la sécurité et la qualité de vie de leurs aînés.

Dans ce contexte démographique et social, le gouvernement québécois a décidé de s'ajuster au vieillissement de la population en implantant, en collaboration avec la ville de Drummondville, le projet pilote « Ville-amie des aînés ». Rappelons que le financement des projets pilotes « Villes-amies des aînés » a pour objectif de faire en sorte que les politiques, les services et les installations de l'environnement physique et social soient conçus pour appuyer et soutenir les seniors afin qu'ils puissent vieillir en restant actifs, c'est-à-dire vivre en sécurité, en bonne santé et participer pleinement à la vie de la société.

« Cette entente témoigne de l'intérêt considérable que porte la ville de Drummondville à l'amélioration des conditions de vie de ses citoyennes et de ses citoyens aînés. Je suis très heureuse de vous affirmer que notre gouvernement continue d'être proactif en posant des gestes concrets pour répondre aux préoccupations quotidiennes des aînés, par l'amélioration de ce qui est déjà en place et par l'exploration de nouvelles avenues. L'implantation du projet pilote « Ville-amie des aînés » dans la ville de Drummondville en est d'ailleurs un excellent exemple », a déclaré à cette occasion la ministre responsable des Aînés, Mme Marguerite Blais.

La Ville de Drummondville s'inscrit maintenant dans une démarche novatrice à laquelle participeront cinq autres villes québécoises et une municipalité régionale de comté. Le projet pilote lancé ce mois-ci sera implanté sur une période de cinq ans, soit jusqu'en 2013. Durant ces cinq années, la ville de Drummondville aura accès à un financement jusqu'à concurrence de 335.000 dollars canadiens (env. 215.000 euros) pour la mise en œuvre de ses projets.

« Avec cette annonce, notre gouvernement démontre qu'il est important de s'associer à toutes les instances, notamment les municipalités du Québec, les organismes du milieu, les tables régionales de concertation des aînés et les conférences régionales des élus, pour améliorer les conditions de vie des aînés et de leurs proches. Elles sont des partenaires indispensables sur lesquelles nous pouvons indéniablement compter », a poursuivi la ministre.

« Parce que nous partageons les objectifs de « Ville-amie des aînés », nous nous réjouissons que Drummondville ait été retenue pour les besoins de ce projet pilote. Nous y voyons une excellente opportunité de reconnaître l'inestimable expérience des aînés et leur contribution positive au développement de la société. Ce projet nous permettra d'améliorer la qualité de notre tissu social en favorisant le vieillissement actif, la pratique régulière d'activités physiques, l'adaptation des structures aux besoins des aînés et l'établissement de liens intergénérationnels plus forts », a conclu de son côté le maire de Drummondville, Mme Francine Ruest-Jutras.

Rappelons qu'au cours de la dernière année, le gouvernement du Québec a annoncé des investissements de 2,2 milliards de dollars (env. 1.4 milliard d’euros) en crédits d'impôt et en mesures budgétaires sur une période de cinq ans pour améliorer les conditions de vie des aînés.


Publié le Mardi 13 Mai 2008 dans la rubrique Social | Lu 5668 fois