Sommaire
Senior Actu

Pro-activ : l'UFC-Que Choisir vient de perdre son procès contre Maaf et Unilever

L’UFC-Que Choisir, qui avait assigné en justice l’assureur mutualiste MAAF et Unilever fin mars dernier pour des publicités mettant en avant leur partenariat sur les produits anti-cholestérol « Pro-activ », vient de perdre son procès, indique une récente dépêche de l'AFP.


Suite au partenariat lancé en novembre 2005 entre Maaf Assurances et Unilever, dans lequel l’assureur s’engageait à rembourser jusqu’à 40 euros par an -sous forme de réduction de cotisation d'assurance- pour l'achat de produits anti-cholestérol de la marque Pro-activ, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir avait assigné ces deux sociétés en justice devant la 1ère chambre du TGI.

« La démarche est purement marketing » s'insurgeait alors Alain Bazot, le président d’UFC-Que Choisir. « Il s'agit très clairement, d'un côté pour un industriel de l'agro-alimentaire de vendre un produit qui n'a pas toutes les contraintes d'un médicaments, mais qui se pare des vertus d'un médicament, et d'un autre côté, dans le cadre d'une concurrence effrénée entre les mutuelles, d'essayer d'attirer des clients » ajoutait-il.

Plus concrètement, l’association considérait que les publicités présentées à la télévision, dans la presse et sur Internet, étaient « de nature à induire en erreur les consommateurs quant aux résultats qui peuvent être attendus du produit » et que ces communications omettaient « de mentionner : la nécessité de consulter un médecin avant de consommer ces produits ; les autres facteurs qui interviennent dans le taux de cholestérol (activité physique, tabagisme, alcool, poids ...) et le suivi médical obligatoire lors d'une consommation prolongée ».
Pro-activ : l'UFC-Que Choisir vient de perdre son procès contre Maaf et Unilever

Toujours est-il que le tribunal a donné raison aux défendeurs, en affirmant que le message publicitaire incriminé par l'UFC n'apparaissait « pas de nature à induire en erreur sur les produits Fruit d'or Proactiv ». Et le jugement de souligner : « Il est clairement précisé que la gamme d'aliments enrichis en stérols végétaux* Fruit d'or Proactive réduit sensiblement le mauvais cholestérol dans le cadre d'un régime adapté, en particulier riche en fruits ».

Le porte-parole de la mutuelle d’assurances déclare ainsi dans la dépêche AFP que cette décision confirme la légitimité de leur action et la légalité de leur publicité. De son côté, celui d’Unilever remarque le « bien-fondé de son engagement en faveur de la lutte contre l'hyper cholestérolémie, enjeu de santé publique majeur ». Alain Bazot, pour sa part, a déclaré « Je suis stupéfait que le droit aujourd'hui, à travers cette décision de justice, autorise ce genre de campagne publicitaire ».

Rappelons qu'une offre similaire à celle de Maaf Assurances et Unilever (Pro-activ) existe également entre les AGF et Danone (Danacol).

*Naturellement présents dans l'alimentation mais en faible quantité, les stérols végétaux sont des molécules très proches du cholestérol. Profitant de leur ressemblance avec le cholestérol, les stérols végétaux limitent l'absorption intestinale du cholestérol et contribuent ainsi à réduire le taux de mauvais cholestérol.

Pour en savoir plus, lire aussi :
AGF et Danone s'associent pour lutter ensemble contre le cholestérol
Baisse du taux de cholestérol : usage détourné des recommandations de l'Afssaps


Publié le Mercredi 14 Juin 2006 dans la rubrique Nutrition | Lu 9077 fois